Mardi, 16 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une femme enceinte de 6 mois décède après un appel au SAMU

Une femme enceinte de 6 mois décède après un appel au SAMU

17 Mai 2018

Un homme demande au Samu d'intervenir car son épouse enceinte de six mois est en train de faire un malaise. Une femme de 38 ans est morte après un arrêt cardiaque à Saint-Etienne, neuf jours après avoir pourtant contacté le Samu qui l'a renvoyé vers SOS Médecins, comme le révèle Le Progrès. Son compagnon a appelé le SAMU à 16h52.

D'après Jason, l'un des frères de Céline, son conjoint a reçu une réponse "sur un ton sec". "Ou de prendre rendez-vous chez son généraliste", a expliqué Jason le frère de la victime dans Le Progrès.

Dans la foulée de son appel au "15", son conjoint appelle SOS Médecins. "Le médecin a pratiqué un massage cardiaque pendant dix minutes, puis il a passé le relais au conjoint de Céline, le temps pour lui d'appeler le Samu".

L'Europe face à Donald Trump — Sommet UE-Balkans
Avec Donald Trump, la partie s'allonge, les enchères montent et les Européens ont du mal à trouver leur souffle. Un sommet UE-Balkans occidentaux se tiendra jeudi à Sofia, quinze ans après celui de Thessalonique.

La suite: la future maman a été transférée au CHU de Saint-Etienne Nord et placé dans un coma artificiel. Le 9 mars, Céline meurt. Après la mort de Naomi Musenga, sèchement rabrouée par une opératrice du 15 et décédée d'une défaillance multiviscérale en décembre dernier, de nouveaux cas de dysfonctionnements mortels dans la chaîne des secours d'urgence ont fait surface.

"Nous voulons comprendre pourquoi Céline est morte". Le 28 février, elle a fait de la tachycardie (les problèmes cardiaques sont fréquents dans sa famille) alors qu'elle en était à son sixième mois de grossesse. Est-ce qu'il y a eu une négligence? nous voulons nous battre pour elle. L'opérateur a conseillé de voir avec SOS Médecins. Cela ne la fera pas revenir. "Mais nous ne voulons pas que cela puisse se reproduire". Le docteur Giraud, médecin responsable du SAMU, interviewé par France Bleu Loire, affirme qu'il n'y a eu "aucun dysfonctionnement organisationnel du 15". D'après lui, le premier appel qui avait été passé par le mari de la jeune femme ne faisait pas état d'un arrêt cardiaque tandis que le second justifiait le départ d'une ambulance du SAMU. La direction du CHU a indiqué que "ces accusations ne correspondent pas à la réalité des enregistrements" qui ont été écoutés plusieurs fois, y compris en présence de la famille mardi dernier. Le médecin a pris une décision médicale.

Une femme enceinte de 6 mois décède après un appel au SAMU