Vendredi, 19 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Trump qualifie certains migrants illégaux d'"animaux"

Trump qualifie certains migrants illégaux d'"animaux"

17 Mai 2018

Il a également ajouté: " Ce ne sont pas des hommes, ce sont des animaux ". Mercredi, lors d'une table ronde organisée à la Maison Blanche, le président américain a dénoncé l'impunité des " gangs", composés pour certains d'immigrants illégaux.

"La loi californienne offre un refuge à certains des délinquants les plus vicieux et la plus violents de la terre, tels que les membres du gang MS-13", a-t-il lancé, déplorant que "des hommes, des femmes et des enfants innocents" soient "à la merci de criminels sadiques".

"Nous les expulsons à un rythme jamais vu auparavant", s'est-il félicité.

Ses propos ont suscité de vives réactions de la part d'élus démocrates. "Les immigrants sont des êtres humains. Ce sont des êtres humains", a soutenu Jared Polis, membre du Congrès du Colorado.

Les entreprises ne sont pas encore prêtes — RGPD
La France avait accumulé un certain retard dans l'adaptation de sa loi au règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD).

Par cette loi, la Californie s'est déclarée en septembre dernier "Etat sanctuaire " pour immigrés illégaux, en limitant au maximum toute collaboration avec la police fédérale anti immigration. Il a réagit sur Twitter aux propos du président américain.

"Trump ment sur l'immigration, sur la criminalité et sur les lois de la Californie" a déclaré Jerry Brown, le gouverneur de Californie. "Nous, les citoyens de la cinquième plus grande économie du monde, ne sommes pas impressionnés".

L'administration fédérale a poursuivi en justice le "Golden State" pour le forcer à mettre fin à la politique des "sanctuaires" alors que la Californie a également démarré de nombreuses procédures judiciaires contre le gouvernement américain.

Trump qualifie certains migrants illégaux d'