Vendredi, 17 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Total autorisé à convertir la raffinerie de la Mède en bio-raffinerie

Total autorisé à convertir la raffinerie de la Mède en bio-raffinerie

17 Mai 2018

L'Etat est d'accord! La bio-raffinerie de Total à La Mède, dans les Bouches-du-Rhône, pourra entrer en action à l'été 2018.

" Ce projet de bio-raffinerie permettra de produire du biodiesel de type HVO (hydrotraitement des huiles végétales) qui est une alternative aux carburants traditionnels d'origine fossile permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d'avancer vers la sortie des énergies fossiles", explique le ministère de la transition écologique, ce mercredi 16 mai, dans un communiqué. "Le projet de la Mède doit donner la priorité au recyclage des huiles usagées, et dans ce cadre l'Etat a fixé à Total l'objectif d'utiliser au moins 25 % de matières premières issues du recyclage des huiles (huiles alimentaires usagées, graisses animales, distillats d'acide gras), avant d'autoriser la mise en service de la bioraffinerie", est-il précisé.

Cette ancienne raffinerie reconvertie dans la production de biocarburants est autorisée traiter chaque année jusqu'à 450.000 tonnes d'huile végétale brute, le reste provenant essentiellement d'huiles usagées et de graisses animales.

Total s'est engagé mercredi à "limiter l'approvisionnement en huile de palme brute" de sa bio-raffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), après avoir été interpellé le matin-même par Nicolas Hulot sur son usage de cette huile accusée de participer à la déforestation dans le monde.

Pétrole : le Brent dépasse 80 dollars, une première depuis quatre ans
Les investisseurs estiment que le marché est sur la voie du rééquilibrage. Les cours du pétrole continuaient de monter ce mardi en Asie.

Et le groupe enfonce le clou en rappelant, lui aussi dans un communiqué, le plan d'approvisionnement du site: "60 à 70 % d'huiles végétales brutes d'origines aussi diverses que le colza, le tournesol, le soja, la palme, le maïs ou de nouvelles plantes du type carinata". Total devrait en consommer 300.000 tonnes par an! Cette bio-raffinerie devrait produire environ 500.000 tonnes de biodiesel par an.

"Pour l'agriculture française, c'est une véritable gifle", a estimé pour sa part Arnaud Rousseau, président de la FOP (producteurs d'oléoprotéagineux).

"Je demande à Total de réduire au maximum l'utilisation d'huile de palme (.) et d'essayer (dans les années à venir) de réduire la part d'huile de palme et d'augmenter la part d'huiles usagées", a déclaré le ministre de la Transition écologique sur BFMTV/RMC. A terme, le pétrolier avait annoncé un objectif de 100.000 tonnes par an (dont une partie importée, donc), soit un solde de 550.000 tonnes pour les huiles végétales. "Total deviendrait le premier importateur français". Sylvain Angerand fait référence à un rapport de la Cour des comptes sur le système de certification des biocarburants durables de l'Union européenne, publié en 2016. "Il y a d'autant plus de risques que Total refuse de rendre public son plan d'approvisionnement détaillé".

Total autorisé à convertir la raffinerie de la Mède en bio-raffinerie