Mercredi, 23 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » "Chiennasse", "Je t'ai pas encore b*****"... Des propos chocs refont surface — Tex

"Chiennasse", "Je t'ai pas encore b*****"... Des propos chocs refont surface — Tex

17 Mai 2018

Un épisode qu'il n'a toujours pas digéré: il réclame désormais des indemnités suite à son licenciement à hauteur de 1,2 millions d'euros.

Ainsi, devant les Prud'hommes, des enregistrements de Tex ont été écoutés. Au mois de novembre, l'animateur a provoqué un tollé en lâchant une sale vanne sur la violence faite aux femmes dans une émission diffusée en direct sur C8.

Selon la représentante de Sony, le présentateur s'est également laissé aller à des commentaires dégradants sur une candidate participant à l'émission: "C'est une chiennasse avec ses grosses loches".

Et comme s'il n'en fallait pas plus, l'avocate accuse Tex d'avoir tenu des propos douteux envers une collègue: " Ah, je t'ai pas encore baisée? Dans son édition du jour, "Le Parisien" fait un compte-rendu détaillé de l'audition aux prud'hommes qui s'est déroulée hier au Conseil des prud'hommes de Paris et qui a opposé l'ex-animateur des "Z'amours" à Sony Pictures, société de production du jeu de France 2. Le hic? C'est illégal. Dans l'une de ces séquences vidéo, l'animateur se vantait de sa blague au sujet des femmes battues.

Mercato : Gianluigi Buffon vers le Real Madrid ou le PSG ?
Après 17 années chez les Bianconeri, Gianluigi Buffon devrait en effet annoncer son départ de la Juve lors d'une conférence de presse organisée en fin de matinée.

"Une avocate, venue plaider un autre dossier, a rapporté à la partie adverse toute la scène alors que l'audition venait d'être suspendue".

Des enregistrements de Tex ont été dévoilés, ses propos sont très limites. Depuis, c'est sur le versant judiciaire que Jean-Christophe Le Texier, de son vrai nom, mène bataille. De retour à la barre, Me Jérémy Assous assure que son client à supprimé l'enregistrement. Quelques semaines plus tard, on apprenait que Bruno Guillon le remplacerait. L'avocat de Tex a plaidé la requalification des 144 CDD cumulés par Tex en dix-sept ans en CDI.

" C'est juste une blague, ce n'est pas Tex qui donne son opinion, insiste-t-il". Pendant l'audience, Me Hélène de Saint-Germain a également évoqué des insultes que Tex aurait proféré à l'encontre de Marlène Schiappa. De toute façon, je savais ce que je faisais. "C'était pour faire parler de moi", a déclaré l'avocate citant l'humoriste. Parce que tu le sais, je les prends par devant, par derrière, sur le côté. Renvoyé des "Z'amours", l'animateur a décidé d'attaquer France 2 et la société de production aux Prud'hommes.

Le tribunal rendra sa décision le 27 juillet.