Vendredi, 20 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Voiture sans conducteur : la France passe la seconde à partir de 2019

Voiture sans conducteur : la France passe la seconde à partir de 2019

16 Mai 2018

Le dossier avance. Anne-Marie Idrac, à qui a été confiée une mission sur le véhicule autonome en tant que "haute responsable pour la stratégie nationale de développement des véhicules autonomes ".

Vers la généralisation des voitures autonomes en France d'ici 2020.

Bruno Le Maire l'a annoncé lundi: les tests de véhicules autonomes sans conducteur seront autorisés partout en France dès 2019: " La loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises, ) prévoira que les expérimentations sur routes ouvertes seront possibles sur tout le territoire français jusqu'au niveau 5 d'autonomie, c'est à dire en l'absence de tout conducteur.

"C'est une très bonne nouvelle", se réjouit-on chez PSA, deuxième constructeur européen (marques Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall) qui a démarré ses tests en 2015 et compte aujourd'hui une vingtaine de démonstrateurs de véhicules autonomes. Le gouvernement prévoit ainsi une modification du Code de la Route, ainsi qu'un ajustement des règles qui déterminent la responsabilité d'un individu en cas d'accident.

RAGE 2 est annoncé, une bande annonce totalement déjantée
Le joueur incarnera Walker , le dernier ranger du wasteland , et l'ultime rempart contre les noirs desseins de l'Autorité . On retrouve l'ambiance chaotique dans un monde ouvert qui risque de nous occuper un moment.

En 2020, les voitures autonomes arriveront sur les routes, une révolution à laquelle le gouvernement français veut préparer le pays en dévoilant hier sa stratégie pour aider la filière automobile nationale dans cette course mondiale à l'innovation. Grâce à une modification de la législation en la matière, le gouvernement assure vouloir faire de la France un des pays pionniers dans le domaine de la mobilité. A tel point que ces nouveaux véhicules pourraient aussi constituer "une menace pour nos constructeurs si leurs produits accusent un retard technologique", a précisé la ministre.

La voiture totalement autonome en toutes conditions n'est certes pas pour demain, mais les constructeurs commencent à mettre sur le marché des aides à la conduite déjà suffisamment évoluées pour que l'ordinateur de bord prenne en partie les commandes dans certaines circonstances, par exemple pour garder ses distances ou doubler sur une autoroute. Parallèlement aux voitures individuelles, des navettes électriques entièrement autonomes, exploitées par des entreprises sur des zones bien délimitées, feront leur apparition.

Renault prévoit quant à lui la commercialisation de 15 voitures semi-autonomes d'ici 2022. Dans le même temps, certaines start-ups comme Navya, Valeo ou Faurecia travaillent sur des projets similaires.

Voiture sans conducteur : la France passe la seconde à partir de 2019