Mercredi, 23 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » Nouvelle "maison de l'horreur" — Californie

Nouvelle "maison de l'horreur" — Californie

16 Mai 2018

10 enfants ont été retrouvés vivant dans une maison insalubre aux États-Unis.

Une nouvelle maison de l'horreur a été découverte en Californie à la fin du mois de mars, mais les autorités viennent seulement de communiquer à son sujet. Et au milieu de cet atroce maison, 9 enfants âgés de 4 mois à 11 ans.

Un dossier d'enfant disparu s'est transformé en histoire de maltraitance lorsque des agents ont voulu raccompagner chez lui un garçon de 12 ans, le 31 mars dernier, et qu'ils ont trouvé les enfants qui vivaient dans des conditions dangereuses.

La sinistre découverte remonte au 31 mars, lorsque la mère de famille prend contact avec la police pour signaler la disparition de son fils aîné, alors que celui-ci n'était pas rentré à la maison. Dans sa description, le lieutenant de police, Greg Hurlbut parle d'un "environnement dangereux et sale, où se trouvaient des poubelles empilées, de la nourriture périmée au sol, des excréments humains et d'animaux, des débris partout". Là, naturellement, ils décident de fouiller la maison d'Ina Rogers, 30 ans, et Jonathan Michael Allen, 29 ans. Les enfants souffrent de blessures, de piqûres, de brûlures, de contusions et de blessures provenant probablement d'une arme à plombs. Interrogés par les enquêteurs, huit des enfants ont raconté aux enquêteurs les scènes de violence dont ils ont été victimes, notamment des blessures par balles de carabine à air comprimé. Certains ont été soumis à des tortures depuis plusieurs années.

Le Sporting Portugal incertain pour la finale de la Coupe
Les résultats sportifs étaient déjà à l'origine des fortes secousses qu'avait connues l'institution 'sportinguiste' au début du mois d'avril.

Sharon Henry, la procureure adjointe du comté de Solano, a affirmé que cette torture avait été perpétuée " à des fins sadiques ". "J'aime mes enfants, mon mari aime ses enfants", a affirmé Ina Rogers. "Je ne suis pas un animal, je ne suis pas un tortionnaire, je ne suis pas un monstre", a-t-il déclaré, précisant qu'il était " un Indiana Jones de la spiritualité ". Elle a depuis été libérée sous caution et a plaidé un " malentendu " devant les journalistes. Mes enfants sont meurtris et égratignés comme tous les enfants. Mon mari a beaucoup de tatouages et les gens le jugent car il est effrayant mais il est, tout comme moi, une personne incroyable.

"Je suis une mère incroyable", a même déclaré Ina Rogers.

Les enfants ont été confiés aux services sociaux, dans l'attente des suites de l'enquête.

Nouvelle