Dimanche, 23 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » La mort d'un étudiant après de violentes manifestations embrase les universités — Sénégal

La mort d'un étudiant après de violentes manifestations embrase les universités — Sénégal

16 Mai 2018

Des manifestations violentes ont éclaté ce mardi dans plusieurs universités après la mort d'un étudiant à l'université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis (Sénégal).

Étudiant en lettre, Mouhamadou Fallou Sène, 25 ans, "a succombé à ses blessures" à la suite de ces "affrontements entre les forces de l'ordre et les étudiants dans le campus", a précisé le rectorat de l'UGB dans un communiqué. On recule. C'est indigne, c'est moche, et c'est umilant pour notre nation.

Après la mort du jeune homme, des étudiants ont saccagé le bâtiment abritant la direction des œuvres universitaires et le siège du rectorat de l'UGB.

Un syndicat de l'enseignement supérieur a appelé mercredi soir à la démission du recteur de l'université de Saint-Louis.

En signe de solidarité, des étudiants ont manifesté dans au moins quatre des cinq universités publiques du Sénégal.

À Dakar, de petites barricades de blocs de pierre et de branchages étaient tenues par quelques centaines d'étudiants, dont certains étaient armés de bâtons ou de barre de fer, sur les chaussées menant à l'Université Cheikh Anta Diop, où une forte odeur de gaz lacrymogène était perceptible.

Yanny ou Laurel, le casse-tête qui rend fou internet
Si des internautes entendent " Laurel " ou d'autres " Yanny ", c'est à cause de notre cerveau. L'âge influe sur la perception des sons, l'accent peut lui changer la compréhension d'un mot.

Des étudiants ont lancé des pierres sur des voitures passant à proximité, brisant plusieurs pare-brise et occasionnant un gigantesque bouchon sur la "Corniche Ouest", l'un des principaux axes pour quitter le centre-ville. Faute de bourses, ils voulaient "manger sans (payer le) ticket" dans les restaurant universitaires et les autorités ont fait appel aux forces de l'ordre, selon la même source. Il y'a deux étudiants blessés plus un corps sans vie.

Entreprise sans conteste anormale, qui interpelle les agents de la gendarmerie de Saint-Louis.

Selon lui, les responsables de la coordination des étudiants de Saint-Louis ont été reçus par le gouverneur, pour discuter de leurs revendications, assurant que des solutions sont en vue pour ces dernières.

"Les étudiants de ce pays, avant de percevoir leurs bourses, inhalent d'abord du gaz ou perdent la vie", a dénoncé dans un message sur Whatsapp un étudiant en colère.

C'est avec une profonde émotion que je présente mes condoléances à la famille du défunt Mohamed Fallou Sène, étudiant de l'UGB.

La mort d'un étudiant après de violentes manifestations embrase les universités — Sénégal