Среда, 19 Сентября 2018
Dernières nouvelles
Principale » Commémoration de la Nakba, journée de tous les risques — Palestine

Commémoration de la Nakba, journée de tous les risques — Palestine

16 Мая 2018

Alors que, à la frontière palestinienne, 52 palestiniens sont tués et 2.400 sont blessés.

Cette réunion va se tenir vendredi à partir de 08h00 GMT au Palais des Nations, siège des Nations Unies à Genève. Il a également souligné que les Etats-Unis étaient toujours attachés à "la paix entre Israël et la Palestine". Le premier ministre turc Binali Yildirim a même parlé de "crimes contre l'humanité". La Ligue arabe doit se réunir en urgence mercredi.

Aujourd'hui à Israël, on fêtait son 70ème anniversaire et l'ouverture de l'ambassade américaine. L'Irlande a convoqué l'ambassadeur israélien à Dublin, le premier pays de l'Union européenne à le faire.

Les ONG Amnesty International est allé jusqu'à évoquer des "crimes de guerre". Ce mardi, les Palestiniens commémorent la Nakba, qui a constitué la création de l'israël en 1948.

Deux Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens à l'est du camp de réfugiés d'Al-Bureij, a rapporté le ministère gazaoui de la Santé.

Plusieurs photos ont été prises lors des manifestations d'hier, reflétant la brutalité des forces occupantes, et la misère des Palestiniens qui ne revendiquent que leur droit légitime.

Au moins 59 morts palestiniens à Gaza, tombés sous les balles israéliennes en manifestant contre le transfert de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem le 14 mai.

Читайте также: Le Havre sort Brest et affrontera l'AC Ajaccio

Des centaines de personnes ont suivi mardi matin les funérailles de Yazan Tubas, 23 ans.

Pour l'instant, les mouvements de protestation se concentrent à Gaza où le Hamas contrôle le territoire.

" Une génération se lèvera, puis une autre..." Ses milliers de combattants n'ont pas pour l'instant sorti les armes, mais Khalil al-Hayya a laissé entendre que cela pourrait changer. L'armée aurait également utilisé des gaz lacrymogènes pour arrêter les protestants palestiniens. Mais Israël accuse le Hamas de se servir des manifestations pour mêler des hommes en armes et en civil aux protestataires et tenter de s'infiltrer en Israël ou disposer des engins explosifs le long de la barrière.

Israël dit redouter le scénario cauchemar de Palestiniens forçant la barrière et s'infiltrant en Israël, où ils pourraient menacer les populations civiles. L'armée a déclaré avoir tiré à balles réelles de façon "sélective", conformément à ses procédures habituelles. La direction palestinienne a crié au " massacre ".

Les manifestants ont marché pour demander réparation des expropriations subies par les Palestiniens lors de la création de l'Israël. Il s'agit aussi de dénoncer le blocus imposé depuis plus de dix ans à Gaza par Israël pour contenir le Hamas. Depuis le 30 mars, 114 Palestiniens ont été tués, la quasi totalité par des tirs israéliens à la frontière.

Les Américains, qui ont tenté depuis des années de jouer les intermédiaires entre Israéliens et Palestiniens pour parvenir à un accord de paix, ont clairement abandonné, à l'initiative de Donald Trump, leur posture de (relative) neutralité. Un seul soldat israélien a été blessé.

La "marche du retour" était censée culminer avec les commémorations de la "Nakba". L'occasion pour le président Français d'exprimer "la désapprobation de la France à l'encontre de la décision américaine d'ouvrir une ambassade à Jérusalem ".

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2018 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Commémoration de la Nakba, journée de tous les risques — Palestine