Mercredi, 21 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Pont de Crimée: la Russie bafoue le droit international (PM ukrainien)

Pont de Crimée: la Russie bafoue le droit international (PM ukrainien)

15 Mai 2018

Le président russe Vladimir Poutine a traversé mardi ce nouveau pont, inaugurant le tronçon routier de ce projet hautement symbolique pour le Kremlin. L'ouvrage de 19 kilomètres - le plus long pont d'Europe - relie plus exactement la péninsule de Taman (sud de la Russie) et la péninsule de Kertch. Après avoir annexé la Crimée en 2014, en dépit d'une vague de protestations occidentales, il sonne le glas de l'indépendance de ce territoire en le reliant avec la Russie par un méga pont dans lequel il a injecté 228,3 milliards de roubles (2,9 milliards d'euros), d'après un décret publié sur le site du gouvernement.

Mais lors d'une visite en mars, quelques jours avant sa réélection à la présidence, Poutine a exigé que le pont soit prêt dès mai "pour que les gens puissent en profiter pendant la saison estivale".

La Crimée est une destination de vacances populaire auprès des Russes, et les touristes venant de Russie constituent l'une des principales sources de revenus pour cette péninsule prisée pour ses plages et ses montagnes plongeant dans la mer Noire. Les trains devront attendre fin 2019 pour traverser le détroit de Kertch. Les voitures seront autorisées à y rouler jusqu'à 120 km/h, si la circulation n'est pas ralentie en raison des conditions climatiques, selon l'agence de presse russe RIA Novosti.

Mondial 2018 : de la bière aux couleurs de l'Arabie Saoudite
Mais la présence du drapeau saoudien, sur lequel est inscrite une profession de foi musulmane, n'a pas vraiment plu aux autorités du royaume.

Au volant d'un camion orange, Vladimir Poutine a inauguré ce mardi le pont, un chantier colossal et très symbolique visant à réduire l'isolement de la Crimée dont l'annexion par la Russie n'a pas été reconnue par la communauté internationale. "L'occupant russe (.) continue de bafouer le droit international", a-t-il lancé. Il a promis le retour de la Crimée dans le giron de l'Ukraine. "La Russie se sent impunie et pense que tout lui est permis".

Commencés en 2016, ces travaux de construction avaient été considérées comme illégales, représentant une "violation" de l'intégrité de l'Ukraine, selon la Cour de justice de l'Union européenne.

Pont de Crimée: la Russie bafoue le droit international (PM ukrainien)