Samedi, 18 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Paris : des touristes perdus dans le métro verbalisés par la RATP

Paris : des touristes perdus dans le métro verbalisés par la RATP

15 Mai 2018

Alors perdus dans les nombreux couloirs de la station, ils rencontrent finalement un agent de la RATP à qui ils croient pouvoir demander leur chemin, raconte RTL.

Ils ont été verbalisés d'une amende de 25 euros alors qu'ils avaient emprunté un couloir en sens interdit à la station Bastille.

Ce n'est pas le premier cas d'amende pour emprunt d'un sens interdit.

La mésaventure de ces touristes autrichiens a de quoi surprendre.

L'affaire provoque l'indignation sur les réseaux sociaux depuis ce week-end. Le vice-président de de la Fédération nationale des associations usagers des transports (Fnaut) d'Ile-de-France Michel Babut, s'était alors indigné que cette amende soit plus élevée que celle infligée au fraudeurs qui prennent le métro sans titre de transport (50 euros). Honnête, le couple autrichien a expliqué par la suite ne pas vouloir contester l'infraction puisque "les règles sont faites pour être appliquées". Cela est matérialisé à l'entrée du couloir concerné par un panneau avec un sens interdit. L'homme est l'adjoint au maire de Courbevoie, mais également le beau-frère du couple. Et beaucoup n'ont pas hésité à y aller de leur petit commentaire, reprochant notamment à la RATP son manque de diplomatie et de discernement.

Lancement du dépistage du cancer du col de l'utérus
Or, il s'avère qu'en France, le frottis n'est pas aussi systématique qu'il devrait pourtant l'être. Chaque année en France, 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus sont diagnostiqués.

Le quotidien a contacté la RATP pour tenter de comprendre les raisons de cette amende.

Selon la RATP, "les verbalisations pour utilisation d'un sens interdit sont peu nombreuses".

Contactée par Le Figaro, la RATP indique que "cette interdiction vise avant tout à assurer la sécurité des voyageurs". Une femme enceinte avait écopé d'une amende de 60 euros alors qu'elle avait utilisé un sens interdit pour aller plus vite lors d'une correspondance à la station Concorde.

Montant de la punition: 25 euros, rapporte Le Figaro, qui cite Jean Spiri, maire de Courbevoie, dans les hauts-de-Seine. Il peut s'agir de couloirs proches des quais, et dont l'emprunt à contre-sens ralentit les échanges et par conséquent congestionne les quais avec un risque pour la sécurité.

Paris : des touristes perdus dans le métro verbalisés par la RATP