Mercredi, 19 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » "Massacre" à Gaza: la Turquie accuse les États-Unis

"Massacre" à Gaza: la Turquie accuse les États-Unis

15 Mai 2018

Il a exprimé son soutien à l'établissement d'un " Etat palestinien indépendant, avec Jérusalem pour capitale ".

" Israël est un Etat terroriste ", a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan".

Les deux leaders qui ont eu des échanges de vue au sujet de savoir qu'est ce qui pourrait être fait face à ces développements dramatiques, ont souligné que le monde ne devait pas rester spectateur face à cette oppression.

Dans un discours retransmis à la télévision et relayé par BFMTV, le dirigeant turc a assuré qu'Israël sème le terrorisme d'Etat.

Di Maria et Lo Celso dans la présélection argentine pour le Mondial
Les attaquants Paulo Dybala et Mauro Icardi , qui ne sont pas en odeur de sainteté au sein de l'Albiceleste, ont également été retenus.

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan s'est entretenu par téléphone avec le chef d'Etat palestinien Mahmoud Abbas.

Ce site Infos-Israel.News est le travail de bénévoles qui aiment Israel et combat les mensonges sur l'Etat Juif. Et pour le premier ministre, Binali Yildirim, Etats-Unis et Israël sont partenaires d'un "crime contre l'humanité ".

"En transférant son ambassade à Jérusalem, l'administration américaine a sapé les chances d'un règlement pacifique et provoqué un incendie qui causera davantage de pertes humaines, des destructions et des catastrophes dans la région", avait-il ajouté.

Des 193 pays composant l'Assemblée générale de l'Onu, 128 ont voté fin décembre une résolution condamnant la décision américaine, dont des alliés des États-Unis comme la France et le Royaume-Uni. "L'administration américaine est autant responsable qu'Israël de ce massacre ", a déclaré le porte-parole du gouvernement turc, Bekir Bozdag, sur Twitter". Ankara a par ailleurs décrété trois jours de deuil à compter du 14 mai en mémoire des dizaines de Palestiniens morts sous les balles de soldats israéliens alors qu'ils manifestaient près de la frontière contre le transfert à Jérusalem de l'ambassade des Etats-Unis en Israël. "Je maudis Israël et ses forces de sécurité", a-t-il ajouté.