Vendredi, 19 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » La SNCF ne sera pas privatisée assure Edouard Philippe

La SNCF ne sera pas privatisée assure Edouard Philippe

15 Mai 2018

La mesure, proposée par la ministre des Transports Elisabeth Borne, a été validée par Guillaume Pepy. "Il faut faire attention parce que ça risquerait d'être le point de fragilité d'un système qui se veut réformateur, dynamique et actif, mais qui toucherait le cristal d'un peu trop près", continue l'ancien Premier ministre.

Alors que la grève se poursuit ce lundi à la SNCF et que les salariés sont appelés à participer à un vote consultatif, le rapporteur de la réforme a promis que l'incessibilité de l'entreprise publique serait inscrite dans la loi, une exigence de la CFDT.

La bonne nouvelle de 2017 — Croissance
Un chiffre légèrement supérieur à celui de la Banque de France (1,9 %) mais inférieur à ceux de l'OCDE (2,2 %) et du FMI (2,1 %). Ce bon résultat ne permettra toutefois pas de réduire encore le déficit public, qui est passé sous le seuil des 3%, à 2,6%.

La déclaration d'Elsiabeth Borne fait suite aux révélations, dimanche, par le quotidien Le Parisien d'un compte rendu interne d'une réunion de travail, selon lequel la SNCF aurait "demandé au gouvernement de limiter l'incessibilité des titres de l'entreprise publique à la seule holding". "Au Sénat, je proposerai de rajouter ce terme 'incessible'". Si c'est la façon de se faire comprendre, pas de problème, on le mettra. "Défendre le service public, ça ne peut pas passer par sectionner des caténaires", a réagi Elisabeth Borne, ministre des Transports, mardi sur France inter. "J'ai exprimé aux organisations syndicales ma fermeté sur certains sujets: l'ouverture à la concurrence, la transformation de l'entreprise et la fin du recrutement au statut". "Le Premier ministre souligne également l'" impact très dur " de la grève, qui " a été conçue pour ça ". "Nous ne reviendrons pas dessus", a également affirmé Édouard Philippe.

"Pour être très clair, ce qu'on a inscrit nous (lors de l'examen du texte en première lecture à l'Assemblée nationale, ndlr) c'est "Le capital est intégralement détenu par l'Etat", ce qui en fait est plus fort que l'incessibilité", a-t-il développé.

La SNCF ne sera pas privatisée assure Edouard Philippe