Mercredi, 23 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » Attentats du 13 novembre : un convoyeur d'Abdeslam remis en liberté

Attentats du 13 novembre : un convoyeur d'Abdeslam remis en liberté

15 Mai 2018

Hamza A., incarcéré en France depuis deux ans, a reconnu au cours de l'enquête avoir ramené Abdeslam de la région parisienne à Bruxelles le 14 novembre en compagnie de Mohamed A. Il est poursuivi en France pour "recel" de malfaiteur terroriste.

Le Belge Hamza Attou, l'un des convoyeurs de Salah Abdeslam au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, est sorti de prison, ont révélé ce mardi nos confrères de la RTBF.

Il a également "interdiction de s'absenter de son domicile entre certaines heures, interdiction de fréquenter certains lieux, obligation de pointer à la police de son lieu de domicile, obligation de justifier d'une activité, interdiction d'entrer en contact avec un certain nombre d'individus, obligation de soins et interdiction de détenir une arme".

Pont de Crimée: la Russie bafoue le droit international (PM ukrainien)
Il a promis le retour de la Crimée dans le giron de l'Ukraine . "La Russie se sent impunie et pense que tout lui est permis". Les trains devront attendre fin 2019 pour traverser le détroit de Kertch .

Sa libération s'explique par la durée de sa détention provisoire en proportion de la peine encourue d'un maximum de 6 ans, a précisé la même source. Le chef d'inculpation limite en effet la durée de détention préventive.

Salah Abdeslam, principal suspect encore en vie des attentats qui ont fait 130 morts le 13 novembre, a été arrêté à Bruxelles le 18 mars 2016. Ils ont été revendiqués par Daesh et font l'objet d'une enquête tentaculaire qui a valu une dizaine de mises en examen (inculpations) en France.

Après la libération de Hamza Attou, sept suspects sont encore détenus en France et un en Belgique. Jointe par l'AFP, une des avocates de Hamza Attou a refusé de commenter l'information et de s'exprimer sur les conditions du contrôle judiciaire.

Attentats du 13 novembre : un convoyeur d'Abdeslam remis en liberté