Vendredi, 19 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Abdeslam ne fait pas appel de sa condamnation — Fusillade à Bruxelles

Abdeslam ne fait pas appel de sa condamnation — Fusillade à Bruxelles

15 Mai 2018

Salah Abdeslam et Sofien Ayari avaient été tous deux condamnés à vingt ans de prison pour tentative d'assassinat à caractère terroriste sur des policiers, lors d'une fusillade menée le 15 mars 2016 dans un appartement de la rue du Dries. La peine a été prononcée en avril en Belgique pour une fusillade avec des policiers survenue en 2016 à Bruxelles.

Ce lundi, Sven Mary a confirmé au journal De Standaard, que son client, Salah Abdeslam, ne voulait pas faire appel de sa condamnation. "Je confirme", a simplement écrit le conseil, jugeant "inutile" de commenter davantage la décision du djihadiste français de 28 ans, seul membre encore en vie du commando des attentats du 13-Novembre à Paris et Saint-Denis qui ont fait 130 morts. Il avait refusé ensuite de comparaître. "C'est son choix, je me dois de le respecter", a dit Me Mary à la DH.

250 personnalités appellent au retrait de l'article 2 du texte — Loi Schiappa
Mais tout le débat "prévu" sur le consentement a été éludé et l'article 2 a particulièrement fait réagir. Un coup dur pour les victimes de viol qui voient ainsi leur expérience banalisée.

Son complice, Sofiane Ayari, jihadiste tunisien de 24 ans, également reconnu coupable des mêmes faits, a écopé de la même peine. C'est la première fois qu'un tribunal statuait sur le sort du seul membre encore en vie des commandos jihadistes de Paris. Quatre d'entre eux avaient été blessés, et un jihadiste algérien de 35 ans tué fusil en mains en couvrant la fuite d'Ayari et d'Abdeslam - dont les enquêteurs retrouveront rapidement une empreinte ADN sur les lieux.

Abdeslam ne fait pas appel de sa condamnation — Fusillade à Bruxelles