Vendredi, 19 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » UNEF - Polémique sur le voile d'une responsable du syndicat étudiant (photos)

UNEF - Polémique sur le voile d'une responsable du syndicat étudiant (photos)

14 Mai 2018

Face caméra, Maryam Pougetoux, présidente du syndicat étudiant UNEF (étiqueté à gauche) à l'université Paris-IV, apparaît la tête couverte d'un voile encadrant son visage.

L'UNEF s'est particulièrement révolté contre les propos du cofondateur du Printemps Républicain, Laurent Bouvet qui, selon le syndicat, "cache une islamophobie décomplexée " à travers "un supposé débat sur une laïcité excluante ".

En pleine grève des universités, Maryam Pougetoux s'est exprimée sur M6 samedi 12 mai "pour rappeler les raisons de la mobilisation étudiante contre la sélection ".

Sur Facebook, l'habitué des échanges polémiques sur les réseaux sociaux, a publié une capture d'écran de l'interview avec pour commentaire: "A l'UNEF, la convergence des luttes est bien entamée".

Un homme abattu dans une voiture — Seine-Saint-Denis
Le parquet de Bobigny indique avoir saisi la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris de cette enquête. Début mai, deux groupes de la cité Floréal et de la Courtille se sont ainsi affrontés dans un bus de la RATP.

"Si vous lisez ceux qui ont travaillé sur les frères musulmans, vous verrez que leur premier objectif est la jeunesse et que le pouvoir au sein des universités les intéresse car ce sont souvent des ventres mous où la lâcheté de la gouvernance est vue comme de la coolitude", a affirmé sur Facebook Mme Pina dans un message aimé et partagé plus de 1500 fois.

La présidente de l'Unef Paris-Sorbonne fait l'objet d'un procès en "islamisme" mené par le Printemps républicain, sur la foi d'un voile qu'elle portait lors d'une apparition télévisée. (...) L'infiltration et le noyautage du syndicalisme étudiant est une volonté forte (...). "Maryam se fait attaquer c'est parce qu'elle est une femme, musulmane portant le voile, mais également étudiante avec des responsabilités syndicales", précise le texte. "Bien des membres de l'Unef doivent être effaré (sic)", avance-t-il. La militante féministe a écrit sur Twitter: "Après Mennel, Yassine Belattar Mohamed Saou ou moi, la chasse aux musulman.e.s (présumé.e.s) qui ont l'outrecuidance de se rendre visibles, orchestrée par le Printemps républicain se poursuit".

La jeune femme a toutefois reçu des messages de soutiens, dont notamment un de Rokhaya Diallo. Dans les commentaires sous la publication de Céline Pina, le conseiller régional PS d'Île-de-France Julien Dray, cofondateur de SOS Racisme, s'exprime "en tant que membre fondateur de l'Unef".

"L'UNEF réaffirme être la maison commune de l'ensemble de la jeunesse".

UNEF - Polémique sur le voile d'une responsable du syndicat étudiant (photos)