Dimanche, 24 Juin 2018
Dernières nouvelles
Principale » Polisario/Hezbollah: Rabat en remet une couche, Alger se braque

Polisario/Hezbollah: Rabat en remet une couche, Alger se braque

14 Mai 2018

Aucun être sensé ne peut croire que la question du Sahara marocain peut être réglée sans l'Algérie, a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, notant que le discours de l'Algérie sur cette question a un côté autiste et obtus.

Une déclaration officielle du ministère algérien indique que l'Algérie dénonçait fermement les propos déplorables du ministre marocain des Affaires étrangères tenus dans une interview publiée hier par l'hebdomadaire Jeune Afrique.

Abdelaziz Benali Cherif a qualifié les accusations marocaines "d'infondées et injustifiées".

Le porte parole algérien a assuré que "face à cette virulente campagne dont elle fait l'objet, l'Algérie reste sereine, forte de l'unité de son Peuple, de la solidité de ses institutions, de sa stabilité et de la rectitude et la constance des principes et des valeurs qui gouvernent sa politique étrangère".

Un élu interpellé en état d'ébriété — Vénissieux
Plutôt que de quitter sagement le restaurant, l'élu s'est énervé et s'en est pris aux employés. Il a alors sorti sa carte d'élu, dans l'espoir sans doute de s'en sortir sans poursuites.

Des allégations qui sont bien évidemment bien loin de la réalité.

Concernant les liens entre le Polisario et le Hezbollah, épaulé par l'Iran, le ministre a relevé qu'outre sa bénédiction, l'Algérie a apporté couverture, soutien et appui opérationnel, précisant que certaines réunions entre le Polisario et le Hezbollah se sont tenues dans une " planque " algéroise bien connue des services algériens, concédée en location à une certaine " D.

Concernant le rôle de l'Algérie dans le conflit du Sahara marocain, un paragraphe a été ajouté dans la dernière résolution du Conseil de sécurité pour appeler ce pays voisin "à contribuer davantage au processus politique" et à "renforcer son engagement dans le processus de négociation", a rappelé M. Bourita, ajoutant que l'Algérie et le Polisario sont acculés devant la légalité internationale et la dernière résolution du Conseil de sécurité.

Le conflit du Sahara occidental empoisonne depuis nombre d'années les relations entre l'Algérie et le Maroc.

Polisario/Hezbollah: Rabat en remet une couche, Alger se braque