Mardi, 19 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Une centrale nucléaire flottante effraie les écologistes — Russie

Une centrale nucléaire flottante effraie les écologistes — Russie

05 Mai 2018

Elle a vocation à se substituer à la centrale au charbon de Chaunskaya et à la centrale nucléaire de Bilibino (48 MW), qui ont été respectivement construites en 1961 et 1974 dans cette zone.

Le samedi 28 avril 2018, l'Akademik Lomonosov a quitté Saint-Pétersbourg pour Mourmansk.

Le départ de l'Akademik Lomonosov marque la fin de plusieurs années de chantier pour la Russie. Elle fera escale à Mourmansk où elle sera alors chargée de son combustible et activée. Dans les faits, une grande partie de l'électricité produite par cette centrale sera consacrée à " des opérations d'extraction de de transformation d'hydrocarbures ". Elle se dirigera vers Pevek, son emplacement définitif, vers l'été 2019. Elle approvisionnera en énergie les 200 000 habitants de Pevek et les nombreuses plateformes pétrolières de la région. Outre le fait que la centrale est dépourvue d'enceinte en béton, l'ONG souligne qu'elle repose sur une barge inerte dépourvue de capacité de se mouvoir sur l'eau sans l'aide de remorqueurs.

Donald Trump s'exprime ce vendredi devant la NRA — Armes à feu
Le 13 novembre 2015, 130 personnes sont mortes et plusieurs centaines ont été blessées dans une série d'attentats à Paris et Saint-Denis revendiqués par Daech.

Cette centrale nucléaire est une innovation du géant " Rosatom " qui est contrôlée par l'État russe. L'uranium nécessaire à leur fonctionnement ne sera chargé à bord des deux réacteurs qu'une fois qu'ils seront arrivés à Moursmank, la première destination d'un voyage maritime effectué en deux temps.

À Saint-Pétersbourg, des opposants russes ont au projet signé une pétition relayée par l'écologiste Alexander Nikitin de la fondation Bellona qui s'inquiète des impacts que l'Akademik Lomonosov pourrait avoir sur l'environnement de l'Arctique. En 2013, la Norvège s'était déjà opposée à la réalisation de ce projet. Ces protestations n'ont pour le moins pas empêché la centrale nucléaire russe de prendre le large.

Une centrale nucléaire flottante effraie les écologistes — Russie