Samedi, 11 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Australie : le triste déclin de la Grande Barrière de corail

Australie : le triste déclin de la Grande Barrière de corail

20 Avril 2018

La Grande Barrière de corail, inscrite au patrimoine de l'Unesco depuis 1981, s'étend sur plus de 348 000 km carrés, le long de la côte australienne et constitue donc le plus grand massif corallien du monde.

La Grande Barrière De Corail est le plus grand récif corallien du monde, et elle peut même être considérée comme le "plus grand être vivant du monde " (en réalité, c'est plutôt une immense colonie d'êtres vivants individuels, constituée de plusieurs milliards d'organismes minuscules, les polypes coralliens).

La hausse de température a provoqué le "blanchissement": expulsion des algues qui leur donnent leur couleur et leur énergie et ensuite décès des coraux.

Lance Armstrong accepte de payer une fortune pour éviter un procès
Le septuple vainqueur du Tour de France a accepté d'indemniser le gouvernement fédéral américain, lésé car US Postal était son sponsor à l'époque.

Véritable merveille de la nature, la Grande Barrière a commencé à se former il y a plus de 18 millions d'années. Le coauteur de l'étude, Terry Hugues, a expliqué que le dépérissement des coraux entraîne un changement des variétés d'espèces habitant dans ces récifs.

De l'avis de nombreux scientifiques, l'avenir de la Grande Barrière De Corail s'annonce de plus en plus sombre. Toujours selon Terry Hugues, pour que les coraux survivants puissent repeupler les récifs, il faudrait réduire la pollution côtière. Ces milieux coralliens ne couvrent que 0,2% de la surface des océans mais ils abritent 30 % des espèces animales et végétales marines, les protégeant des prédateurs et leur servant de garde-manger. "Nous avons eu quatre épisodes de blanchissement (1998, 2002, 2016 et 2017) sur la Grande barrière avec une hausse globale des températures de 1°C", souligne M. Hugues. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga.

Australie : le triste déclin de la Grande Barrière de corail