Lundi, 28 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une première: Tariq Ramadan reconnait une relation sexuelle avec une plaignante

Une première: Tariq Ramadan reconnait une relation sexuelle avec une plaignante

19 Avril 2018

C'est précisément cet après-midi-là qu'une plaignante, identifiée sous le prénom Christelle, quadragénaire convertie à l'islam et handicapée, dit avoir été violée par Tariq Ramadan dans sa chambre d'hôtel et y être ensuite restée prostrée jusqu'à une heure avancée de la nuit.

En revanche, selon ces experts, aucun argument "ne permet de retenir le diagnostic de neuropathie périphérique des membres inférieurs" alléguée par Tariq Ramadan. Une robe noire conservée depuis 2013.

C'est la première fois que Tariq Ramadan reconnaît une relation extra-conjugale, et il continue par ailleurs à nier toute relation avec les deux premières plaignantes, avec qui il affirme n'avoir partagé qu'un café, rappelle Europe 1. Aujourd'hui il reconnaît avoir " entretenu " une relation avec la 3 plaignante, Marie.

Pour rappel, Marie accuse Tariq Ramadan de viols avec violences, de chantages et de menaces.

Raphaël Varane et Karim Benzema alignés d'entrée contre l'Athletic Bilbao — Real Madrid
Grâce à ce succès, le Real Madrid récupère sa troisième place en comptant 67 points et devance Valence 4e avec 65 points. Le Français a effectué une feinte de frappe permettant de tromper la défense adverse.

Son avocat a notamment demandé que soient examinés des échanges par messagerie électronique entre Christelle et un témoin, révélant selon lui des " contradictions flagrantes " avec la version donnée par la plaignante aux enquêteurs.

Le théologien suisse de 55 ans "souffre d'une sclérose en plaques depuis 2006", concluent les médecins dans leur rapport déposé ce mercredi chez les juges d'instruction, selon des sources concordantes. Toutefois, son traitement médical "n'est pas incompatible" avec sa détention provisoire.

L'intellectuel musulman, qui conteste toute relation sexuelle avec ses deux premières accusatrices et fustige une " campagne de calomnie ", est écroué à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) depuis sa mise en examen, le 2 février, pour viol et viol sur personne vulnérable. La troisième femme à avoir porté plainte contre lui a conservé une robe noire depuis 2013.

Une première: Tariq Ramadan reconnait une relation sexuelle avec une plaignante