Jeudi, 20 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Soupçons d'exportations de produits chimiques vers la Syrie 18/04/2018 — Belgique

Soupçons d'exportations de produits chimiques vers la Syrie 18/04/2018 — Belgique

19 Avril 2018

Trois sociétés belges ont exporté un composant du gaz sarin vers la Syrie, avec l'aval de la douane belge. La citation fait état de 24 envois entre 2014 et 2016 de 168 tonnes d'isopropanol, 219 tonnes d'acétone, 77 tonnes de méthanol et 21 tonnes de dichlorométhane.

L'exportation de produits chimiques vers la Syrie est pourtant soumise, depuis 2013, à une autorisation spéciale. Or, s'interroge l'hebdomadaire, " les douanes n'auraient-elles pas dû agir de manière proactive?

Un porte-parole du ministère belge des finances indique que le service des douanes a, en fait, débusqué l'affaire après une " analyse de risques", les entreprises concernées n'ayant jamais sollicité les licences nécessaires.

L'une des quatre substances chimiques - l'isopropanol - peut servir de composante du sarin gaz. Il se retrouve également dans certains désinfectants, produits de nettoyage et en pharmaceutique.

Tennis ATP - Monte-Carlo : Djokovic rejoint Thiem en huitièmes de finale
Un succès qui a réjouit le Serbe qui s'est exprimé sur son retour sur les courts. Richard Gasquet , lui, s'est offert Diego Schwartzman (6-2, 6-1) au 2e tour.

Notons que lors de l'opération de la communauté internationale en vue de détruire l'armement chimique de la Syrie en 2014, 120 tonnes d'isopranol avaient justement été détruites.

Les résultats de l'enquête menée par le magazine Knack en collaboration avec l'ONG allemande Syrian Archive et le bureau d'investigation britannique Bellingca sont dévastateurs pour notre pays: la Belgique est le seul pays à avoir continué à livrer de l'isopranol et/ou du propagol vers la Syrie après juillet 2013.

La justice, saisie par la douane, soupçonne trois PME de la chimie et des transports d'avoir failli à leurs obligations en ne déclarant pas qu'elles exportaient ce produit vers la Syrie et le Liban. Mais la douane belge n'a apparemment pas tenu compte de l'interdiction de l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques des Nations unies.

Soupçons d'exportations de produits chimiques vers la Syrie 18/04/2018 — Belgique