Samedi, 24 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » 14 ans après, un tueur en série aurait avoué — Disparition de Jonathan

14 ans après, un tueur en série aurait avoué — Disparition de Jonathan

18 Avril 2018

En fin d'année dernière, un criminel sexuel allemand, Martin Ney, 47 ans aujourd'hui, aurait confié à un codétenu être l'auteur de l'enlèvement et du meurtre de Jonathan.

C'est pour cette raison que les gendarmes ont lancé un appel à témoin en début de mois, afin de retrouver ce sac à dos fermé par une lanière en lacets. Selon un document retraçant les confidences de "l'homme en noir" et transmis à la justice française, le suspect se serait étonné de ne pas avoir été démasqué plus tôt, car il avait perdu son sac en France. Il aurait aussi avoué avoir assassiné le petit Jonathan.

Martin Ney a été condamné en 2012 à la perpétuité pour le meurtre de trois petits garçons et plusieurs dizaines d'agressions sexuelles. Son corps a été retrouvé un mois plus tard, dans un étang à Guérande, nu, ligoté et lesté d'un parpaing. De son côté, l'avocate de la grand-mère paternelle de Jonathan, Me Caty Richard, a refusé de confirmer ou infirmer l'existence du document, déplorant "des fuites dans la presse [qui qualifient] d'aveux des présumées confidences d'un détenu à un codétenu".

Jonathan Coulom, 11 ans, disparaissait dans la nuit de du 6 au 7 Avril 2004, dans un centre de loisirs de Saint-Brévin-les-Pins, près de Nantes, en Loire-Atlantique.

[Rumeur] Call of Duty: Black Ops IIII - No solo édition ?
Pour le moment, aucune information n'a été confirmée mais des sources proches d'Activision auraient donc confirmé cette annonce. Et il mettrait encore une fois un gros coup à la concurrence en devenant le premier à s'y plonger.

Les enquêteurs n'ont pas ménagé leur peine dans cette affaire, entreprenant notamment des milliers d'analyses ADN.

Pour rappel, à l'époque de l'arrestation du tueur pédophile en Allemagne, les enquêteurs chargés d'élucider l'enlèvement et le meurtre s'étaient intéressés à Martin Ney, mais ils n'ont jamais pu prouver sa présence en Loire-Atlantique au printemps 2004.

Dans ses confessions, se pensant à l'abri, Martin Ney aurait raconté avoir égaré un sac à dos contenant des papiers personnels, non loin de la scène du crime. Ils ont vite "très sérieusement suivi" une "piste allemande", comme le soulignait en 2011 Florence Lecoq, procureur de la République de Saint-Nazaire. Mais l'ancien éducateur pour enfants avait alors farouchement nié.

Durant 14 ans, l'enquête piétinait.

14 ans après, un tueur en série aurait avoué — Disparition de Jonathan