Mardi, 22 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » Toulouse: Ils avaient appelé leur enfant "Jihad", un juge le renomme "Jahid"

Toulouse: Ils avaient appelé leur enfant "Jihad", un juge le renomme "Jahid"

16 Avril 2018

Christine Escoulan, adjointe au maire déléguée à l'état-civil explique que "les agents ont été étonnés par ce choix et ont donc effectué ce signalement". Les parents qui avaient décidé d'appeler leur petit garçon Jihad vont devoir se reporter sur un autre nom que la justice a décidé pour eux. Dans une décision rendue ce vendredi 13 avril 2018, le juge des affaires familiales du tribunal de Toulouse a annulé la mention du prénom "Jihad" sur l'acte d'état civil d'un enfant et déclare qu'il se prénommera désormais "Jahid".

Face à la situation actuelle où les menaces terroristes s'abattent encore sur la France, la mairie de Toulouse a saisi le procureur de la République afin de trancher sur ce dossier. L'officier de l'état civil qui reçoit une déclaration de naissance n'a pas de pouvoir d'appréciation sur la recevabilité des prénoms. D'après la presse locale, le prénom du petit garçon a été modifié pour se transofmrer en "Jahid", inversant donc les deux voyelles de "Jihad". Celui-ci peut saisir le juge aux affaires familiales. Tout prénom inscrit dans l'acte de naissance peut être choisi comme prénom usuel.

Au moins 7 morts dans une mutinerie dans une prison américaine
Ce n'est que vers 3h du matin ce lundi que les agents pénitentiaires ont pu mettre un terme aux combats et sécuriser la prison. Les affrontements entre détenus s'étaient propagés dans trois ailes de la prison, où sont incarcérés près de 1.600 individus.

L'article 57 du code civil est très précis sur le sujet.

Si le juge estime que le prénom n'est pas conforme à l'intérêt de l'enfant ou méconnaît le droit des tiers à voir protéger leur nom de famille, il en ordonne la suppression sur les registres de l'état civil.

Toulouse: Ils avaient appelé leur enfant