Jeudi, 26 Avril 2018
Dernières nouvelles
Principale » Quelles conséquences sur la guerre — Frappes en Syrie

Quelles conséquences sur la guerre — Frappes en Syrie

16 Avril 2018

Et si le recours présumé à l'arme chimique provoque régulièrement un tollé international, ce n'est pas cet arsenal qui a permis au pouvoir de Damas de multiplier les victoires. "Nous avons réussi l'opération sur le plan militaire", a déclaré Emmanuel Macron au cours d'un entretien sur la chaîne de télévision BFM, la radio RMC et le site internet Mediapart.

"L'OIAC a visité ce bâtiment de 2013 jusqu'à récemment et y a procédé à des inspections", a souligné aux journalistes, le directeur de l'Institut pour le développement des produits pharmaceutiques et chimiques, Saeed Saeed, après la frappe qui a détruit le bâtiment. Car les troupes syriennes se trouvent en position de force sur le terrain, avec l'aide précieuse de leurs parrains. "Il n'a pas d'états d'âme à la mettre dans l'embarras et à la compromettre davantage avec lui", souligne le géographe Fabrice Balanche. "Mais si " les dynamiques de Jaïch Tahrir Souriya à Idleb et du Front sud à Deraa vont dans le sens d'une résistance ", sans agrégation et soutien, ce sera difficile", nuance l'expert. "Je considère qu'(.) elle n'est pas légitime, elle n'a rien à voir avec celle des cheminots". Autant d'éléments à prendre en compte pour la stratégie militaire du régime syrien et éviter tout débordement au-delà de ses frontières.

En 2014, l'OIAC avait affirmé que la Syrie s'était débarrassée de son stock d'armes chimiques en vertu d'un accord international, mais une mission conjointe avec l'ONU a conclu que Damas avait utilisé du gaz sarin en 2017 contre le village de Khan Cheikhoun (nord-ouest), en zone rebelle. "Aucun de ces atouts n'a été éliminé par les frappes" de samedi, ajoute-t-il.

Le ministère turc des Affaires étrangères a "salué cette opération qui exprime la conscience que l'humanité a de l'attaque chimique à Douma, que le régime d'Assad est fortement soupçonné de perpétrer".

"Paris a pour sa part insisté hier sur la nécessité d'un dialogue avec Moscou".

Maladie Bernard Tapie veut " remonter sur scène "
Engagé dans une bataille avec la maladie, Bernard Tapie ne compte pas ménager ses efforts pour pouvoir vivre sa passion. Il explique que, selon les médecins, il a "50 % de chance à 5 ans selon les statistiques".

Dans le domaine de l'aide humanitaire, il réclame un "cessez-le-feu durable", "un accès humanitaire sans restriction" partout en Syrie et la possibilité "de procéder à des évacuations médicales en fonction des besoins et des urgences".

Ne plus jamais revoir ces images d'enfants syriens suffoquant, de populations terrorisées. Il a rappelé la volonté française de trouver une solution politique "inclusive" pour sortir de ce conflit vieux de sept ans, laissant comprendre qu'il ne souhaite pas, dans l'immédiat, un départ de Bachar el-Assad.

Américains, Français et Britanniques ont présenté à l'ONU un nouveau projet de résolution sur la Syrie qui devrait être discuté à partir de lundi, selon des diplomates. Par ailleurs, M. Vaz a cité parmi les autres engagements pris lors du sommet de Lomé l'ouverture mercredi prochain de la session plénière de l'Assemblée nationale et la tenue d'élections législatives le 18 novembre. Il s'est réjoui que l'unité entre Moscou et Ankara ait été brisée après les frappes. La Russie savait qu'elle empêcherait difficilement une action coordonnée en Syrie.

"Aujourd'hui, celui qui bloque ce processus, c'est Bachar al-Assad lui-même".

"L'objectif était essentiellement politique. Les démocraties et la communauté internationale ne sont pas du côté du faible". L'administration américaine semble donc s'être ravisée, puisque ces propos viennent contredire ceux tenus par le président Donald Trump jusqu'à il y a encore dix jours.

Quelles conséquences sur la guerre — Frappes en Syrie