Jeudi, 20 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » "Nous avons réussi l'opération sur le plan militaire", dit Emmanuel Macron — Syrie

"Nous avons réussi l'opération sur le plan militaire", dit Emmanuel Macron — Syrie

16 Avril 2018

Afin d'éviter une escalade avec Damas, aux côtés de ses parrains russe et iranien, tout en rétablissant la ligne rouge dessinée en 2013 quant au recours aux armes chimiques, les trois alliés ont précisé que l'opération n'était qu'un " one time shot " (coup unique).

"Mission accomplie!", a lancé sur Twitter le président américain Donald Trump, saluant une frappe "parfaitement exécutée" et remerciant les alliés français et britannique "pour leur sagesse et la puissance de leur excellente armée". C'était l'objectif des frappes de cette nuit. Le gouvernement syrien nie avoir utilisé ou possédé des armes chimiques et a déclaré que les frappes constituent un acte d'agression. "Est-ce que vous m'avez entendu dire que je déclarais la guerre à Bachar al-Assad?" Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé les membres du Conseil de sécurité à se mettre d'accord sur l'ouverture d'une enquête qui établirait l'identité des auteurs d'attaques chimiques en Syrie. Au lever du soleil, plusieurs dizaines d'entre eux se sont rassemblés sur l'emblématique place des Omeyyades, au son de klaxons et de musiques patriotiques, arborant des drapeaux syriens, chantant et dansant à la gloire de Bachar al-Assad. "L'histoire retiendra que la Syrie a abattu des missiles, mais pas seulement". Cette déclaration intervient au lendemain de l'annonce par le régime de la reprise de toutes les zones rebelles de la Ghouta orientale après l'évacuation des derniers combattants rebelles de Douma. Elle a été qualifiée de "fabrication" des rebelles par Damas et par la Russie. Une équipe internationale de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), organisme affilié à l'ONU, entame le 15 avril une enquête sur le terrain.

Les chefs d'état réunis à Dhahran en Arabie Saoudite à l'occasion du sommet de la ligue arabe ont condamné l'utilisation d'armes chimiques en Syrie.

Déjà que pour Skripal, c'est du BZ, fabriqué par les Anglo-saxons (mais alors il y a des labos en Occident.la Russie devrait donc nous bombarder nous aussi!). le Guardian n'en fait même pas mention, c'est un journal pseudo-indépendant et russophobe à fond qui là parle de bombardements chimiques sans aucun élément de preuve mais avec la virulence d'un Céline ou d'un Maurras contre les Juifs et les Résistants en 39-45.( ou 40-44).

Edition numérique des abonnés
Syrie : Trump veut que les forces américaines rentrent « dès que possible »

Egalement impliqué dans le conflit, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est félicité samedi des frappes, et s'est entretenu avec Vladimir Poutine "pour réduire les tensions en Syrie et pour trouver une solution politique à la crise", selon une source présidentielle turque.

Des manifestants pro-Assad et contre les frappes américaines dans les rues des Damas.

A Al-Bab (nord-est), où sont évacués les habitants de Douma, Ahmed ne se fait lui non plus guère d'illusion. "Tout ça n'est qu'une piqure d'anesthésie". "S'ils ne poursuivent pas les frappes, Assad ne va pas tomber et le régime va de nouveau utiliser la force contre nous".

Les jeunes du Tours FC qualifiés pour la finale de la Gambardella !
Les jeunes tourangeaux ont notamment pu s'appuyer sur un très bon Thomas Berthelot, auteur d'un triplé (36ème, 58ème, 70ème). Tours n'aura mis que dix petites minutes pour revenir à hauteur sur un splendide coup franc de Le Barbey (1-1, 14e).