Lundi, 17 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'attaque chimique aurait été mise en scène par Londres, révèle Moscou — Syrie

L'attaque chimique aurait été mise en scène par Londres, révèle Moscou — Syrie

16 Avril 2018

Suite à ces menaces, le président américain Donald Trump a consulté ses alliés pour réfléchir à une solution afin que cette crise ne devienne incontrôlable.

La porte-parole de la diplomatie russe a dit espérer que les capitales occidentales "auront assez de sagesse pour revenir dans le cadre du droit et régler ensemble les problèmes existants, comme cela est prévu par la Charte des Nations unies".

Moscou, allié du président Bachar al-Assad, maintient des troupes en Syrie.

"Nous cherchons à arrêter le massacre d'innocents", avait expliqué ce jour-là le ministre américain de la Défense Jim Mattis, en évoquant devant le Congrès la perspective de frappes imminentes de la part des Américains, des Français et peut-être des Britanniques.

Les Etats-Unis ont mené samedi à l'aube des frappes ciblées, avec la France et les Etats-Unis, contre de le régime de Damas, en riposte à une attaque chimique présumée.

D'autant que la Russie ne reste pas les bras croisés, dans un contexte de relations tendues avec l'Occident par l'affaire de l'ex-espion Sergueï Skripal empoisonné en Angleterre. "Nous avons averti que de telles actions ne resteront pas sans conséquences", a-t-il dit.

En garde à vue au commissariat, un homme saute par la fenêtre du troisième étage et se tue — Narbonne
David Charmatz a déclaré que le suicidaire avait " fait l'objet vendredi 13 avril d'une expertise psychiatrique ". Le policier n'a malheureusement pas réussi à le retenir malgré ses efforts .

M. Macron et Mme May ont de nouveau discuté vendredi soir de "l'horrible attaque de Douma", a indiqué Downing Street.

Donald Trump en veut à la Russie, surtout après l'attaque chimique sur la Ghouta. "En effet, dans une interview accordée à TF1, il a fait savoir que son pays détient des preuves de l'implication du gouvernement syrien dans cette attaque".

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui doit se réunir lundi, a annoncé que ses experts étaient en route pour la Syrie et commenceraient leur travail samedi.

Selon lui, " la Russie jure d'abattre n'importe quel missile tiré sur la Syrie.

Le président Emmanuel Macron "a souhaité que la concertation entre la France et la Russie se poursuive et s?intensifie pour ramener la paix et la stabilité" après un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine.

L'attaque chimique aurait été mise en scène par Londres, révèle Moscou — Syrie