Lundi, 23 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » " "Jean-Jacques Bourdin va le " pousser dans ses retranchements " — Interview d'Emmanuel Macron

" "Jean-Jacques Bourdin va le " pousser dans ses retranchements " — Interview d'Emmanuel Macron

16 Avril 2018

Manuel Valls ne porte pas Edwy Plenel dans son cœur.

On nous avait promis, à grands roulements de tambour, du rentre-dedans. "Vous n'êtes pas le professeur et nous ne sommes pas les élèves", a cinglé Edwy Plenel, avant d'ajouter: "les questions peuvent vous déplaire mais nous sommes là pour le faire". Sur l'islam c'est Plenel qui était agacé par Bourdin parlant de "la peur de l'islam".

Il est notamment revenu sur la polémique qui secoue actuellement le patron de Mediapart, fustigé pour le soutien qu'il avait affiché, en 1972, dans le journal communiste Rouge, aux auteurs de l'attentat de Munich, qui avait coûté la vie à 11 membres de l'équipe olympique israélienne.

Le coup de pouce aux PME — Intéressement
C'est la président de la République lui-même qui l'a annoncé sur TF1, lors de son intervention le 12 avril 2018. La Confédération des PME a immédiatement fait savoir sa satisfaction.

Qu'aura-t-on appris au terme de cette interview hors normes qu'on ne sache déjà, des positions d'un président de la République assez habile dans les confrontations directes (Marine Le Pen en sait quelque chose)?

En effet, au lendemain du passage d'Emmanuel Macron chez Laurent Delahousse, une interview qui avait alors été jugée complaisante, Jean-Jacques Bourdin avait réclamé au chef de l'Etat de venir sur BFM TV pour le " pousser dans ses retranchements ". Au point d'ailleurs que d'inattendues configurations se sont produites comme Jean-Jacques Bourdin, visiblement agacé par son confrère sur la question de Notre-Dame-des-Landes où d'ailleurs Emmanuel Macron aura été au mieux de sa forme pour s'en prendre à ceux des "zadistes " qui veulent s'installer sur place en s'affranchissant de toute règle de droit, contrainte fiscale ou sociale.