Mardi, 11 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Des forces de sécurité syriennes entrent à Douma — Syrie

Des forces de sécurité syriennes entrent à Douma — Syrie

16 Avril 2018

L'organisation doit se réunir lundi pour discuter de l'attaque chimique présumée qui a fait au moins quarante morts. Une équipe de l'OIAC devait entamer samedi à Douma, près de Damas, son enquête sur l'attaque chimique présumée menée le 7 avril.

"Nous laisserons l'équipe faire son travail de manière professionnelle, objective, impartiale et loin de toute pression (de la part des autorités)". Il a accusé Londres d'avoir "exercé une forte pression" sur les Casques blancs syriens, des sauveteurs en zone rebelle qui ont les premiers alerté sur cette attaque chimique présumée, "pour mettre en place cette provocation préparée à l'avance". "Les résultats de l'enquête infirmeront les allégations mensongères" contre Damas, a ajouté le vice-ministre syrien des Affaires étrangères. L'organisation avait promis, dans un communiqué, de continuer le déploiement de l'équipe d'enquêteurs en Syrie "afin d'établir les faits relatifs aux allégations d'utilisation d'armes chimiques à Douma".

La France évoque dans ce document de huit pages l'utilisation d'armes chimiques contenant du chlore.

Poutine avait déjà dénoncé samedi "avec la plus grande fermeté" ces frappes qu'il a qualifiées d'acte d'agression contre un Etat souverain.

Emmanuel Macron sur TF1 : "Je rends hommage à tous les soignants"
Le chef de l'Etat a notamment été interrogé sur l'emploi, la ruralité, les 80Km/h, les retraités ou encore la réforme de la SNCF. Le chef de l'Etat mesure-t-il le risque que comporte l'appel à l'engagement d'une communauté de croyants en tant que.

Le document français parle de "plusieurs attaques chimiques létales", sans en préciser le nombre.

Après cet épisode aussi spectaculaire que bref, France, Etats-Unis et Royaume-Uni entendent désormais relancer la diplomatie. C'est ce qu'a annoncé le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Mekdad, qui dément tout recours de son pays à de telles armes.

"Il faut espérer maintenant que la Russie comprenne qu'après la riposte militaire (.), nous devons joindre nos efforts pour promouvoir un processus politique en Syrie qui permette une sortie de crise", a-t-il déclaré dans un entretien au journal français, le Journal du dimanche. Le texte inclut la création d'un nouveau mécanisme d'enquête sur l'emploi d'armes chimiques. La Syrie a été suspendue de la Ligue en 2011 en raison des responsabilités de son président dans la guerre.

Des forces de sécurité syriennes entrent à Douma — Syrie