Vendredi, 14 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'Onu rejette la proposition russe de condamnation des frappes en Syrie

L'Onu rejette la proposition russe de condamnation des frappes en Syrie

15 Avril 2018

La Russie, la Bolivie et la Chine ont voté pour le texte, huit pays ont voté contre et quatre se sont abstenus.

Dénonçant "avec la plus grande fermeté l'attaque sur la Syrie, où des militaires russes aident le gouvernement légitime à lutter contre le terrorisme", Moscou avait demandé au Conseil de sécurité de l'ONU, samedi, de voter sur son projet de résolution condamnant "l'agression" occidentale contre la Syrie. En début de réunion, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait appelé les membres du Conseil de sécurité à "agir en accord avec la Charte des Nations unies et dans le cadre du droit international" lorsqu'il est question de "paix et sécurité". Il condamne "l'agression de la République arabe syrienne par les États-Unis et ses alliés en violation du droit international et de la Charte des Nations unies". "Vos agressions aggravent la situation humanitaire" en Syrie, a-t-il déploré. "Vous n'êtes pas sortis du néo-colonialisme", a-t-il aussi lancé, en estimant que Washington, Londres et Paris avaient "foulé au pied la Charte de l'ONU". Les Etats-Unis ont déjà annoncé qu'il n'y aurait pas de nouvelles frappes tant que le régime syrien s'abstient de recourir à des armes chimiques. "Nous allons prendre des initiatives dès lundi au Conseil de sécurité (de l'ONU, ndlr) à New-York, à Bruxelles lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères, pour tracer la feuille de route (vers un règlement pacifique) avec tous ceux qui voudront", a déclaré M. Le Drian sur la chaîne de télévision TF1. En réponse, les États-Unis ont indiqué être "prêts à dégainer" à nouveau en cas de nouvelle attaque chimique en Syrie.

Luiz Gustavo prend son pied à Marseille
Luiz Gustavo , véritable taiseux, a accordé un entretien à L'Equipe Mag dans lequel il révèle certains de ses avis. N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace "Ajouter un commentaire" ...

Elle a réaffirmé que les États-Unis étaient dans leur droit pour mener des attaques aériennes en Syrie. Dans la nuit de vendredi à samedi, des frappes de la France, des Etats-Unis. A suivre France 24, cette proposition a été donc rejetée par l'ONU.