Lundi, 23 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » "Elle est foutue ma vie", lâche Jawad Bendaoud

"Elle est foutue ma vie", lâche Jawad Bendaoud

15 Avril 2018

J'aurais foutu ma vie en l'air pour 150 euros?

Suite à sa sortie de prison, l'ancien dealer s'est réfugié à Barcarès, dans la demeure de sa compagne. "Wallah, je suis pas un putain de terro!", hurle-t-il.

Le " logeur de Daesh " veut désormais écrire une biographie.

Relaxé en février dernier après avoir été accusé d'héberger deux terroristes des attentats de Paris et Saint-Denis en novembre 2015, Jawad Bendaoud tente depuis de se faire discret.

C'est une interview choc que Jawad Bendaoud, le célèbre " logeur de Daesch " a accordé à nos confrères de Libération. Sans même attendre la première question de son visiteur, le jeune homme de 31 ans se met sur la défensive: "Je suis pas un "terro" je vous dis. Je vous le jure sur mon fils que je ne savais pas qui était Abaaoud".

Ocean's 8 : une bande-annonce délurée avec Rihanna et Sandra Bullock
Onze ans plus tard, le réalisateur Gary Ross a décidé de sortir un spin-off du film dans lequel le groupe de cambrioleurs charmeurs est remplacé par une bande de femmes charismatiques.

Aujourd'hui, Jawad vit comme un pestiféré et se déguise pour sortir.

"Tout le monde veut me shooter", explique-t-il. Eux, quand je les crame, je leur explique que je suis pas une marionnette.

Xavier Nogueras, l'avocat de Jawad Bendadoud, explique que l'isolement lui a fait beaucoup de mal et qu'il n'a pas l'autodéfense culturelle pour résister aux démons de la rue. La semaine dernière, j'étais dans une cité de Nanterre en début de soirée. Vingt minutes plus tard, il y avait dix bagnoles de gens qui voulaient me checker. "Je lui ai dit qu'il était dingue de m'amener là".

Celui qui est régulièrement pris en photo et auquel on demande des selfies a cependant une idée de reconversion. "J'ai envie de faire plein de conneries, mais faut pas", dit-il. "Les moches, je les ignore". Les autres, je les enregistre dans mon répertoire à T-Max. "On peut en vivre des milliers", fanfaronne-t-il. Par ailleurs,"le logeur de Daesh" a reçu des propositions sur Snapchat pour promouvoir des Kebabs du 93.

"Ma vie est foutue..."