Jeudi, 6 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » La préfecture de police sursoit à une évacuation de Tolbiac

La préfecture de police sursoit à une évacuation de Tolbiac

11 Avril 2018

La magistrate a ainsi rejeté la requête sans se prononcer sur l'existence "d'une atteinte grave et manifestement illégale" au droit à l'éducation mise en avant par l'UNI, qui voulait enjoindre au président de l'université d'exercer ses pouvoirs de police et de faire cesser l'occupation du site Tolbiac-Pierre-Mendès-France, bloqué depuis près de trois semaines pour protester contre les nouvelles modalités d'accès aux études supérieures.

Un message auquel donnait quelque crédibilité la présence de véhicules de police dans les environs du centre de Tolbiac, fréquenté en temps normal par environ 6.000 étudiants par jour.

La gravité des violences constatées dans le centre Pierre-Mendès-France (Tolbiac, NDLR) ne permet plus d'assurer la sécurité des personnes " et Georges Haddad " considère que la ligne rouge a été franchie ", a indiqué la communication de la fac".

Elle précisait cependant dans un communiqué qu'il n'y avait pas été donné suite et qu'aucune nouvelle demande ne lui avait été adressée. Mais la préfecture de police dément dans un communiqué.

Une journée justice morte contre les réformes du gouvernement
Elle avait indiqué que " le TGI de Villefranche conservera non seulement ses compétences actuelles, mais en gagnera d'autres ". Venus de tous les barreaux de France, les avocats convergent vers Paris, comme à Lille où une centaine ont pris le bus.

"La décision d'une intervention résulte d'abord d'une appréciation technique qui est de la seule compétence du préfet de police", a-t-on souligné.

Si le président de Paris I présente une nouvelle demande, elle sera étudiée mais sans nouvelle demande une intervention pour évacuer Tolbiac ne pourra être envisagée, ajoute-t-on.

Sur 42.000 étudiants inscrits à Paris I Panthéon-Sorbonne, un quart étudie à Tolbiac, où les cours sont suspendus.

Il annonce qu'il a "demandé au préfet de police son concours pour rétablir le fonctionnement habituel du centre". "Le tribunal reconnait une proximité très importante avec les dates d'examen, les dégradations et violences, mais estime que celles-ci ont lieu à l'extérieur et non à l'intérieur, ce qui est faux", a estimé le président de l'UNI (Union nationale inter-universitaire), Olivier Vial.

La préfecture de police sursoit à une évacuation de Tolbiac