Lundi, 13 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Dopage/Biathlon: la Russie soupçonnée d'avoir corrompu la Fédération internationale

Dopage/Biathlon: la Russie soupçonnée d'avoir corrompu la Fédération internationale

11 Avril 2018

L'Agence mondiale antidopage (AMA) confirme ce mercredi avoir mené une enquête sur un possible système de corruption. Mardi 10 avril, les polices autrichienne et norvégienne ont procédé à des perquisitions, a annoncé l'AMA dans un communiqué, respectivement au siège de l'IBU à Salzbourg et au domicile d'Anders Besseberg.

Dans un communiqué publié sur son site internet, l'IBU indique "coopérer pleinement à l'enquête " et précise que "le directeur exécutif Martin Kuchenmeister agit en qualité de secrétaire général par intérim". Mme Resch, 42 ans, a été suspendue de ses fonctions à sa demande, a-t-il été ajouté. A la tête de l'IBU depuis 1992, Anders Besseberg, 72 ans, avait récemment fait savoir qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat à la tête de l'organisation lors du prochain congrès prévu à Porec (Croatie) en septembre. Se basant sur deux témoignages, l'un anonyme et l'autre signé Grigory Rodchenkov, l'ancien patron de l'Agence antidopage russe devenu lanceur d'alerte réfugié aux États-Unis, Le Monde décrit notamment une scène qui est présumée avoir eu lieu à l'été 2013, et où est négocié montant remis à Besseberg (entre 200.000 et 400.000 euros) par les dirigeants du sport russe (dont Rodchenkov lui-même) pour s'assurer de son soutien en vue des Jeux de Sotchi.

Une affaire liée au dopage. Pour cacher des cas de dopage de biathlètes russes, l'IBU envoyait les profils suspects à l'Agence antidopage russe (Rusada), et "s'assurait que les athlètes russes dopés ne puissent pas être repérés", a affirmé Rodchenkov aux enquêteurs de l'AMA, selon Le Monde.

Une récompense pour ceux qui signalent les détournements de données — Facebook
Symbole de la désaffection pour le réseau, le co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak, a annoncé son départ de Facebook . Mais "ma principale inquiétude, c'est que Facebook ne sache pas" remédier de lui-même aux problèmes, a-t-il dit.

Le biathlon français est directement intéressé par ces révélations, puisqu'une procédure ouverte par l'AMA pourrait conduire à destituer Evgeny Ustyugov de tous ses résultats, le biathlète champion olympique de la mass start à Vancouver (2010) n'ayant jamais été inquiété malgré des valeurs sanguines anormales pendant plusieurs saisons. "L'attribution initiale des Championnats du monde 2021 de biathlon à la Russie", est également l'un des éléments mis en avant par l'AMA pour souligner "l'efficacité de la stratégie" russe pour "faire avancer les intérêts" du pays. Face à des candidatures slovène et tchèque, Tioumen avait remporté le vote, avec 25 voix sur les 49 électeurs présents. Autrement dit: la Russie a "acheté le biathlon", ce qui aurait permis à des athlètes russes de se doper. sous protection de la Fédération internationale.

Entre 25.000 et 100.000 euros proposés.

Dopage/Biathlon: la Russie soupçonnée d'avoir corrompu la Fédération internationale