Mardi, 21 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Un homme survit après 18 heures d'arrêt cardiaque — Hérault

Un homme survit après 18 heures d'arrêt cardiaque — Hérault

05 Avril 2018

Le 12 mars dernier, alors qu'il regagne son domicile après une visite chez son frère, le quinquagénaire est victime d'un arrêt cardiaque. Pendant tout le trajet d'une durée de quatre heures trente, un massage cardiaque ininterrompu est effectué. Sans nouvelles, ses proches se lancent alors à sa recherche et le retrouvent à terre, inconscient, au bord de du fleuve Orb.

C'est une histoire incroyable que relate Midi Libre ce jeudi matin. Ne voyant aucune trace de violence, la famille a tout de suite soupçonné un arrêt cardiaque.

En arrêt cardiaque, il est transporté en urgence au centre hospitalier de Béziers. En effet, la température de son corps était tombée à 22°C, ce qui constitue une hypothermie majeure.

Les chances de survie sont alors de zéro.

Caroline Receveur : Voici le prénom et le sexe de l'enfant qu'elle attend !
La célèbre blogueuse vient de faire une jolie surprise à ses nombreux abonnés: dévoiler le sexe et le prénom de son bébé. Deux informations cruciales en un seul post Instagram.

Après une prise en charge au centre hospitalier de Béziers, le patient a été héliporté au CHU Lapeyronnie, où il a été pris en charge par le département anesthésie et réanimation (DAR). Il est branché à différentes machines. Les médecins ont jugé, à juste titre, que c'était peut-être l'hypothermie qui empêchait le cœur de repartir. Un état qui a "sans doute protégé le cerveau et les organes vitaux". Après quelques heures, le cœur commence à battre à nouveau, timidement, L'assistance est maintenue pendant deux jours. "Si son corps avait été à température ambiante, à 37 degrés, le pronostic n'aurait pas été le même", a-t-il expliqué. "Il fallait donc d'abord réchauffer la victime avant de conclure à l'échec des massages", rapporte le docteur Jonathan Charbit, chef du service réanimation au CHU Lapyeronie de Montpellier, où la victime a ensuite été transférée".

Cet homme a pu marcher, mais pas encore parler à cause de son intubation.

Un cas qui doit faire l'objet d'une publication dans une revue spécialisée internationale.

Un homme survit après 18 heures d'arrêt cardiaque — Hérault