Jeudi, 22 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » " "Israël a " droit " à un territoire, juge le prince héritier saoudien

" "Israël a " droit " à un territoire, juge le prince héritier saoudien

03 Avril 2018

Pour le prince héritier d'Arabie saoudite, Israël a " droit " à un territoire. Les propos de Mohammed Ben Salman s'inscrivent dans le cadre d'une manœuvre diplomatique forte, visant à imposer l'Arabie comme un interlocuteur incontournable lors des prochaines négociations de paix entre Israël et l'autorité palestinienne. S'il est trop tôt pour le dire, les dernières déclarations du prince héritier saoudien, Mohamed ben Salman, sur le droit d'Israël à disposer d'un territoire vont en tout cas dans le sens d'un rapprochement du royaume wahhabite avec l'Etat hébreu.

Le prince héritier saoudien Mohamed ben Salmane, en offensive de charme aux Etats-Unis depuis la fin mars, a répondu le 2 avril aux questions de Jeffrey Goldberg, le spécialiste de politique étrangère du magazine américain The Atlantic.

Pense-t-il que le peuple juif a le droit à un Etat-nation au moins dans une partie de ses terres ancestrales?

" Chaque peuple a le droit de vivre dans sa nation pacifique. Je crois que les Palestiniens et les Israéliens ont le droit d'avoir leur propre terre", répond-il. Dans le même temps, il a de nouveau attaqué le régime iranien, ennemi tant d'Israël que de l'Arabie Saoudite.

L'Ombre de la Guerre - Monolith va retirer les microtransactions du jeu
L'une d'entre elles se penchera notamment sur la campagne, et intégrera de nouveaux éléments narratifs pour une "expérience de jeu plus cohérente".

Ben Salmane a estimé que les israéliens et palestiniens ont besoin d'un accord de paix pour garantir la stabilité dans la région et entretenir des relations normales.

"Le jeune prince de 32 ans explique que les seules " inquiétudes religieuses " des Saoudiens concernent le sort de l'esplanade des mosquées à Jérusalem-Est annexée par Israël, qui est le troisième lieu saint de l'islam, et " les droits des Palestiniens ". "Notre pays n'a pas de problèmes avec les Juifs", insiste celui qui affiche un visage de modernisateur. De son côté, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a présenté récemment son pays comme l'" indispensable allié " des Etats arabes opposés à Téhéran.

" Beaucoup de pays dans le monde et en Europe n'ont pas réalisé à quel point Hitler était dangereux jusqu'à ce que ce qui s'est passé, se soit passé". Il a d'autre part attesté du réchauffement informel des relations entre Jérusalem et Riyad en ajoutant que " le chef suprême iranien était pire qu'Adolf Hitler "...