Lundi, 15 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Manger trop souvent au restaurant serait particulièrement mauvais pour la santé

Manger trop souvent au restaurant serait particulièrement mauvais pour la santé

01 Avril 2018

Prendre ses repas à l'extérieur augmenterait son exposition aux phtalates de près de 35%, indique une étude américaine.

Les phtalates, identifiés comme des perturbateurs endocriniens, sont généralement utilisés dans les emballages alimentaires, les films plastiques, les rêvetements de sol ou encore les rideaux de douches.

L'étude révèle que les aliments les plus chargés en phtalates sont les cheeseburgers et les sandwiches vendus dans les fasts-food, les restaurants et les cafétérias.

Les taux se révèlent particulièrement élevés chez les adolescents.

Les jeunes qui consommaient beaucoup de fast-food et d'autres aliments achetés à l'extérieur avaient 55% plus de phtalates que ceux qui ne consommaient que des repas préparés à la maison.

Giroud agacé par l'intérêt des journalistes pour Mbappé
Certains joueurs de l'équipe de France ont été visés par des cris de singe alors que les Bleus jouaient à Saint-Pétersbourg. Le match a séduit 4.68 millions de footeux, soit 29.0% du public âgé de 4 ans et plus.

Ami Zota, principal auteur de l'étude a déclaré à propos des résultats de cette étude: "Les aliments préparés à la maison sont moins susceptibles de contenir des niveaux élevés de phtalates ". Pour le moment, aucun lien de cause à effet n'a été trouvé mais il se pourrait que le fait de dîner au restaurant soit "une source d'exposition aux phtalates importante et encore méconnue pour la population américaine", a-t-il ajouté.

Les chercheurs de l'Université George Washington aux Etats-Unis ont analysé les données médicales des 10 253 participants de l'Enquête nationale sur la santé et la nutrition des États-Unis (NHANES) recueillies entre 2005 et 2014. Il s'agit d'un programme d'études, combinant interviews et examens médicaux, réalisé afin d'évaluer l'état de santé et nutritif des adultes et des enfants à travers les USA. Ils leur ont notamment demandé ce qu'elles avaient mangé au cours des dernières 24h et où elles se trouvaient lors des repas. Les niveaux de biomarqueurs phtaliques ont été mesurés dans l'urine de chaque participant.

Sur l'ensemble du groupe, 61% a rapporté avoir mangé à l'extérieur la veille. Les conclusions de leur étude ont été publiées dans le journal Environment International.

Les phtalates sont des substances chimiques accusées de contaminer et de perturber le système hormonal humain... d'où l'appel à la prudence de Julia Rosshavsky, co-auteure de cette étude qui espère que l'on parviendra un jour à "éliminer les phtalates de l'approvisionnement alimentaire". "Il est donc primordial de trouver des moyens de limiter leur exposition". Plus vous mangez au restaurant et fast-food, plus vous vous exposez aux phtalates.

Manger trop souvent au restaurant serait particulièrement mauvais pour la santé