Mercredi, 8 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Pourquoi Al Mada, pourquoi maintenant — SNI

Pourquoi Al Mada, pourquoi maintenant — SNI

29 Mars 2018

Se présentant en acteur de la modernisation de l'économie africaine, les objectifs et la vision d'Al Mada reposent sur la durée et le durable: investir dans des entreprises et des projets structurants, faire progresser ses investissements en maturité sur le long terme, marquer le temps et l'espace de ses réalisations afin d'impacter positivement les populations et les sociétés.

Les activités de la SNI à l'extérieur du Maroc ont contribué à hauteur de 26% de ses résultats en 2017, contre 11% en 2013, "confirmant sa dimension internationale", s'est félicitée la holding. "Al Mada entend affirmer, en tant que fonds d'investissement privé panafricain à long terme, sa mission de partenaire de premier plan du développement économique du continent africain", poursuit la SNI, alors que le royaume est engagé depuis plusieurs années dans une "stratégie africaine" qui s'appuie sur des fleurons de son économie. Al Mada est un terme porteur de significations fortes: le temps, la portée, l'impact. Le conseil d'administration du Fonds, réuni le 28 mars, a décidé d'en changer le nom qui devient Al Mada. "Ce changement de nom exprime ainsi notre engagement dans l'accompagnement sur la durée de grands projets structurants pour une croissance durable et partagée à l'échelle panafricaine", ajoute le communiqué.

Un ancien imam radical de la mosquée de Torcy expulsé de France
Il serait en train de rejoindre la ville de Rabat au Maroc, son pays d'origine. Arrivé en 1992 en France, il est père d'un garçon de 14 ans né en France.

Al Mada est aujourd'hui présent dans 24 pays d'Afrique: Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d'Ivoire, Egypte, Ethiopie, Gabon, Guinée-Conakry, Guinée équatoriale, Mali, île Maurice, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, République du Congo (Brazzaville), Rwanda, Sénégal, Soudan, Tchad, Togo et Tunisie. Il s'agit des secteurs des services financiers avec le groupe Attijariwafa bank, Wafa Assurance et Agma, les matériaux de construction (LafargeHolcim Maroc et Sonasid), la distribution (Marjane, Sotherma, Optorg et Sopriam), les mines (le groupe Managem), l'immobilier et le tourisme (Ametys, Atlas Hospitality), l'énergie (Nareva) et les télécommunications (Inwi). Elle a par ailleurs adopté une nouvelle signature: "Positive Impact", qui traduit sa volonté de produire une empreinte positive et inclusive sur le long terme en Afrique.

"Ce résultat est l'aboutissement du cap fixé depuis 2014 par les actionnaires de la SNI, ayant eu pour objectif de moderniser la gouvernance et d'engager la transformation en fonds d'investissement panafricain à long terme", lit-on dans le communiqué annonçant la mue.

Pourquoi Al Mada, pourquoi maintenant — SNI