Dimanche, 22 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Boko Haram a délivré 76 écolières kidnappées en février — Nigeria

Boko Haram a délivré 76 écolières kidnappées en février — Nigeria

21 Mars 2018

Elles avaient été kidnappées dans la ville de Dapchi, au nord du Nigéria. Elles n'étaient accompagnées d'aucune force de sécurité.

" Les filles ont été ramenées dans neuf véhicules et déposées devant l'école vers 8 heures".

Des combattants soupçonnés appartenir à Boko Haram affiliés avaient mené le 19 février dernier, un raid sur le pensionnat de l'école pour filles de Dapchi (Etat de Yobe) et étaient repartis avec 110 jeunes filles âgées de 10 à 18 ans.

Hafsat Abdullahi a confirmé par téléphone à The Guardian que sa sœur de 16 ans, Fatima, qui avait été enlevée, avait été déposée à Dapchi par ses ravisseurs. "Mais pour l'instant, nous savons qu'au moins une d'entre elles est morte " pendant sa captivité.

Selon les experts, les rançons versées et les prisonniers libérés, en échange de la libération d'une centaine de lycéennes de Chibok, ont pu motiver Boko Haram à commettre un nouveau enlèvement de masse.

Coupe de la Ligue, la finale PSG-Monaco arbitrée par Clément Turpin
Notons que l'arbitre français bénéficiera de l'assistance vidéo, comme depuis les quarts de finale. C'est la première fois qu'il dirigera une finale de la compétition dans sa carrière d'arbitre.

"Quand ils nous ont relâché, ils nous ont dit d'aller directement à la maison et pas chez les militaires, parce qu'ils diront que ce sont eux qui nous ont sauvées", a ajouté la jeune fille avant d'être récupérée par l'agence de renseignement nigériane, la DSS, pour "vérification".

Mardi, Amnesty International a accusé l'armée nigériane d'avoir été informée des déplacements de combattants dans la région de Dapchi juste avant ce kidnapping de masse, mais de n'avoir pas réagi à temps.

Selon des sources contactées par l'AFP avant leur libération, les captives auraient été gardées sur des îles du lac Tchad, zone contrôlée par la faction reconnue par le groupe de l'Etat islamique à qui Boko Haram a prêté allégeance en 2015.

En avril 2014, plus de 200 lycéennes avaient été enlevées et certaines d'entre elles s'étaient échappées ou avaient été libérées au termes de négociations avec le gouvernement. Quatre ans après leur kidnapping, plus d'une centaine d'entre elles, restent introuvables.

Bien que l'armée et les autorités nigérianes ne cessent de répéter que Boko Haram est "techniquement vaincu", ce tragique épisode a mis en lumière les graves manquements sécuritaires dans le nord-est du pays.

Boko Haram a délivré 76 écolières kidnappées en février — Nigeria