Mercredi, 17 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Nouvelle-Calédonie Référendum le 4 novembre

Nouvelle-Calédonie Référendum le 4 novembre

20 Mars 2018

Le Parlement a adopté définitivement aujourd'hui, par un ultime vote quasi unanime des députés, la composition du corps électoral de Nouvelle-Calédonie qui sera amené à se prononcer le 4 novembre sur le référendum d'indépendance. "C'est pour ça que nous étions opposés à une délibération purement administrative", a expliqué à l'AFP Jacques Lallié, élu UC-FLNKS (indépendantiste). Les opposants au texte sont des élus issus de la droite non indépendantiste qui dénoncent "la repentance coloniale" contenue dans l'exposé des motifs. Les élus Les Républicains calédoniens, Rassemblement-LR et MPC auraient souhaité un texte plus administratif, sans rappel historique. "Il est tourné vers le passé et est repentant", a dénoncé Sonia Backès, chef du groupe des Républicains Calédoniens, déplorant " une réécriture de l'histoire de la Nouvelle-Calédonie".

"Le texte qui accompagne la délibération ne fait aucune place à la fierté d'être français". C'est un rendez-vous historique. "Cela mérite au moins un rapport de présentation pour mettre en perspective l'exercice de ce droit dont nous sommes les seuls à disposer au sein de la République", a-t-il fait valoir. Une éventuelle indépendance de la France serait une première depuis celle de Djibouti (1977) et du Vanuatu (1980), ex-Condominium franco-britannique des Nouvelles-Hébrides, voisin de la Nouvelle-Calédonie. Le Congrès de l'archipel a fixé hier la date de ce scrutin au 4 novembre, par 38 voix contre 14, lors d'un vote jugé "historique" par plusieurs élus.

OM : PSG, Rami fait une grande annonce pour la saison prochaine
Après 30 journées, Marseille est à 24 points du club de la capitale (avec un match en plus disputé par le PSG). Le Paris Saint-Germain est peut-être encore trop fort au niveau national, mais l'OM est en nets progrès.

En 1998, l'accord de Nouméa a instauré une décolonisation progressive, débouchant sur une consultation sur l'indépendance.

Cette séance houleuse est intervenue à une semaine de la tenue, le 27 mars à Matignon, du comité des signataires de l'accord de Nouméa.

Nouvelle-Calédonie Référendum le 4 novembre