Mercredi, 17 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » " "Pécresse exige que " le service minimum soit respecté " — SNCF

" "Pécresse exige que " le service minimum soit respecté " — SNCF

17 Mars 2018

La grève annoncée à la SNCF donne l'occasion à la présidente de la région Ile-de-France de donner un coup d'accélérateur au covoiturage et de mettre en avant le télétravail. La CGT-RATP, premier syndicat de la régie publique des transports parisiens, a déposé un préavis de grève du 21 mars à 21h au 23 mars à 8h, faisant valoir notamment son " refus de voir remettre en cause le service public dans ses missions ". Valérie Pécresse qui se dit "extrêmement préoccupée par le préavis de grève" a indiqué que le Conseil régional travaillait depuis 15 jours à des alternatives pour éviter la galère à ceux qui auraient besoin de se déplacer durant ces jours de grève.

La région veut d'abord inciter au télétravail. Nous avons fait voter une loi sur le service minimum (en 2007, NDLR).

"L'Ile-de-France instaurera le covoiturage gratuit avec huit partenaires, huit sociétés de covoiturage qui vous transporteront gratuitement et ça commence le 22 mars", a annoncé sur RTL la présidente de la région Ile-de-France et présidente d'IDF-Mobilités, en charge des transports franciliens.

L'OL dénonce l'agression des policiers avant le match face au CSKA
Ces personnes auraient lancé des projectiles sur les hommes de la BAC avant d'endommager gravement leur véhicule. Six CRS ont été légèrement blessés, tandis que deux autres policiers l'ont été plus sérieusement.

"Concrètement, Valérie Pécresse demande à ce qu' "un train sur trois circule" les jours de grève, " y compris en heures de pointe", a-t-elle ajouté".

Pour la présidente de la région Ile-de-France, " la réforme de la SNCF est indispensable. "Il nous faut des conducteurs automobiles", qui seront " remboursés sur la base de dix centimes du kilomètre, et pour les passagers ce sera gratuit ". "La concurrence arrive, il faut que la SNCF soit prête ".

Sur la méthode gouvernementale, " il faut aller vite ". "Il me semble qu'avec une telle majorité le gouvernement pourrait prendre le temps du débat parlementaire". "Un mouvement reconductible par roulement soit deux jours de grève tous les cinq jours pendant trois mois jusqu'à fin juin", rapporte la journaliste Christelle Méral en direct d'un site SNCF à Paris, où les syndicats se sont réunis.