Vendredi, 14 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Colombie: la droite en tête des législatives, sans majorité (résultats partiels)

Colombie: la droite en tête des législatives, sans majorité (résultats partiels)

12 Mars 2018

Alors que les Colombiens espèrent voir ces élections se dérouler dans le calme et la quiétude après la conclusion de l'accord de paix avec les Farc, la campagne électorale a été émaillée de violents incidents ressuscitant la crainte de voir le pays renouer avec la violence politique comme ce fut le cas par le passé.

Bien qu'elle l'ait promis, la droite pourra difficilement jeter aux orties ce texte, dont un point majeur, le désarmement des 7.000 guérilleros des Farc, est effectif.

Les sondages prédisent un triomphe législatif du sénateur et ex-président Alvaro Uribe et de son parti, le Centre démocratique (CD), ainsi que d'autres mouvements opposés à l'accord de paix qu'ils jugent trop indulgent avec les ex-Farc, et qui a polarisé la quatrième économie d'Amérique latine. Malgré son scepticisme à l'égard des élections, Juan pense que le contexte est favorable à l'action politique car "les campagnes électorales permettent d'aller vers les gens et de parler avec eux".

Aucun des quatre candidats à la présidence, donnés vainqueurs lors du premier tour, n'est sûr de l'emporter avec une majorité confortable, au vu des résultats des sondages réalisés lors de ces derniers mois, d'où la confusion qui plane d'ores et déjà sur le scrutin du 27 mai prochain. Afin d'intégrer La Farc à la démocratie, l'accord lui garantit d'emblée 5 sièges au Sénat et 5 à la Chambre des députés pour les législatures de 2018 et 2022. Ivan Marquez, lui aussi ancien guerillero et candidat au Sénat, a souligné que la FARC maintenait sa présence aux législatives de dimanche prochain.

Effacer les tatouages pourrait bientôt être possible
Les auteurs de ces travaux ont remis en question ces deux explications. Plus récemment, une autre hypothèse a été avancée.

Mais deux semaines plus tard, insultes et jets de pierres, apparemment orchestrés par le Centre démocratique, ont forcé La Farc à suspendre les rassemblements publics et à opter pour des débats plus confidentiels dans des lieux clos où la sécurité peut être garantie.

Si Gustavo Petro l'emporte, il deviendra le premier ex-guérillero à diriger le pays et le premier président de gauche de l'histoire de la Colombie. Les primaires de la droite et de la gauche pour l'élection présidentielle avaient lieu en même temps. La coalition de gauche sera représentée par Gustavo Petro, ex-membre d'un groupe rebelle et ancien maire de Bogota, qui a battu Carlos Caicedo avec 2,7 millions de voix.

- Retour de la droite dure?

Quant au Polo, il fait partie d'une alliance compliquée, Coalicion Colombia, avec les Verts de Claudia Lopez, et surtout avec Sergio Fajardo, un personnage très ambigu: sous des airs sympathiques, l'ancien maire de Medellin et ex-gouverneur de la région d'Antioquia est connu pour ses mauvaises gestions et ses contrats douteux. Lui aussi pourrait avoir ses chances aux présidentielles. La formation issue de l'ex-guérilla demeure dans la course électorale.

Colombie: la droite en tête des législatives, sans majorité (résultats partiels)