Samedi, 23 Juin 2018
Dernières nouvelles
Principale » Congrès du FN : Steve Bannon en vedette américaine

Congrès du FN : Steve Bannon en vedette américaine

11 Mars 2018

"Qualifiant les médias de " parti d'opposition " ou de " laquais", il a provoqué des huées dans l'assistance".

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info Inscription gratuite! Il l'avait déjà qualifiée en 2016 d' "étoile montante " de l'extrême droite. Ce dernier a d'ailleurs dit tout le mal qu'il pensait d'un changement de nom du FN, qui s'apparente selon lui à "une trahison" et "un suicide politique". Son appellation historique, héritée de l'ère Jean-Marie Le Pen, est perçue comme un obstacle dans la conquête du pouvoir.

Agée de 49 ans, Marine Le Pen entame donc un troisième mandat à la tête du parti qu'elle dirige depuis qu'elle a succédé à son père en 2011.

Les Bleuettes avec la Nouvelle-Zélande, le Ghana et les Pays-Bas
Le Mondial U20 féminin a lieu du 5 au 24 août prochain en Bretagne en France. Le sort a d'ailleurs été clément avce la France. Corée du Nord, Mexique , Brésil, Angleterre .

Selon toute vraisemblance, ce mot disparaîtra, mais pas "national". "(...) Il est passé d'un parti d'abord de protestation " à " un parti de gouvernement", a déclaré vendredi Mme Le Pen, estimant que " changer le nom, c'est une des manières de le faire savoir ". Dans un questionnaire envoyé aux militants cet automne, 52% d'entre eux, seulement, se sont montrés favorables à un changement de nom. Louis Aliot a expliqué ce matin qu'il s'agissait de de mettre fin à la "barrière psychologique " que constitue pour les électeurs le nom "Front national ". Quant aux propositions "Le Mouvement des Patriotes" ou "Le Front des Patriotes", les probabilités sont quasi nulles puisque cela reprendrait le nom du parti de Florian Philippot, "Les Patriotes", qui avait été moqué par Marine Le Pen. Elle ne veut plus de " Front", trop " militaire ". "C'est un rendez-vous avec le pays que nous ne devons pas rater", affirme la finaliste de la présidentielle, battue par Emmanuel Macron mais qui a engrangé un record de près de 11 millions de voix (33,9%) au second tour.

A l'entrée du Grand palais de Lille, Sarah Fert, une enseignante de 26 ans, pense qu'il faut "repartir sur d'autres bases".

Marine Le Pen, qui est également députée du Pas-de-Calais, doit prononcer un discours dans l'après-midi dans lequel elle proposera un nouveau nom pour son parti, qu'elle peine à relever après son échec à la présidentielle et à propos duquel elle admet "un trou d'air". "Marine Le Pen, aux commandes du parti depuis 2011, n'a pas réussi à imposer une ligne claire dans ce domaine", ajoute-t-il.

Congrès du FN : Steve Bannon en vedette américaine