Lundi, 16 Septembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Un triathlète se fait braquer, les voleurs tentent de scier ses jambes

Un triathlète se fait braquer, les voleurs tentent de scier ses jambes

08 Mars 2018

Mardi matin, un triathlète sud-africain, Mhlengi Gwala, a été attaqué par un gang qui a tenté, avec une scie, de lui couper les jambes près de la ville côtière de Durban, située dans le nord-est du pays. "Ces gars sont sortis d'un buisson. Ils ont alors essayé de couper l'autre jambe", a également précisé Sandile Shange.

"Mais ce n'est pas ce qu'ils voulaient". Ils ont en effet entrepris de couper les jambes du triathlète, pour une raison qui reste inconnue. Deux types tenaient le haut de son corps pendant que l'autre lui sciait la jambe, raconte Shange. Une fois arrivé à l'os, la scie s'est bloquée car elle n'était pas assez tranchante. Avant de préciser que "selon Mhlengi, la scie était très rouillée". Il poursuit: "les médecins sont confiants mais le rétablissement sera long". Une enquête est en cours pour tenter de retrouver les agresseurs. Le jeune homme a pu compter sur le soutien de ses proches dans cette épreuve, et notamment sur Henri Schoeman, médaillé de bronze au triathlon lors des Jeux olympiques de Rio en 2016. Une cagnotte en ligne a été mise en place pour recueillir des fonds afin de payer les frais médicaux de la victime et de "le remettre au plus vite sur un vélo".

Bordeaux : le campus de la Victoire fermé ce mercredi
Dans ce texte, les enseignants déplorent avant tout "la violence tant verbale que physique" de ce qu'ils qualifient "d'agression". Les jours précédents et plus tôt dans la journée de mardi, ils avaient manifesté contre la réforme de l'entrée à l'université.

Un cas malheureusement non isolé, l'Afrique du Sud étant réputé pour avoir l'un des taux de criminalité les plus importants de la planète, avec 51 homicides par jour, selon la police.

Un triathlète se fait braquer, les voleurs tentent de scier ses jambes