Lundi, 18 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Engie a assuré ses objectifs 2017

Engie a assuré ses objectifs 2017

08 Mars 2018

Engie a relevé sa prévision de dividende à 0,75 euro par action en numéraire au titre de 2018, en hausse de 7,1% par rapport à celui proposé au titre de 2017, alors qu'il prévoyait précédemment un niveau stable. Régulièrement, des bruits font état de la volonté d'Engie de reprendre le contrôle de Suez, une ambition démentie début janvier par Isabelle Kocher, la directrice générale d'Engie.

Jeudi, Engie a souligné avoir réalisé une quarantaine d'acquisitions au cours de deux dernières années et a fait savoir qu'il n'étudiait aucune opération de fusion-acquisition de grande ampleur.

Le futur président du conseil d'administration du groupe, Jean-Pierre Clamadieu, qui sera officiellement nommé en mai, a estimé mi-février que l'entreprise devait identifier de nouveaux moteurs de croissance et s'interroger notamment sur l'opportunité de procéder à des acquisitions. Il sait ce qu'est une gouvernance dissociée. Pour le Benelux, il se contracte de 8,2% (organique) ou de 27% (brut) à 551 millions d'euros.

Bordeaux : le campus de la Victoire fermé ce mercredi
Dans ce texte, les enseignants déplorent avant tout "la violence tant verbale que physique" de ce qu'ils qualifient "d'agression". Les jours précédents et plus tôt dans la journée de mardi, ils avaient manifesté contre la réforme de l'entrée à l'université.

Le résultat net, pour sa part, se traduit par un bénéfice de 1,4 milliard d'euros contre une perte de 0,4 milliard un an plus tôt. Des chiffres qui convainquent les investisseurs puisque le titre Engie gagne plus de 4% sur la bourse de Paris, à quelques instants de la clôture. De ce fait, et du fait d'une baisse de l'endettement à 20.9 milliards, Engie qui avait drastiquement réduit son dividende va l'augmenter à nouveau, à 0.75€ au lieu de 0.70€.

Engie anticipe une accélération de sa croissance organique en 2018, après avoir pratiquement achevé l'an dernier son repositionnement sur la production d'électricité faiblement carbonée, les infrastructures et les solutions clients, des activités moins exposées aux fluctuations des cours énergétiques et plus rentables. Par ailleurs, son résultat net récurrent a connu une progression de 3,4 %, pour atteindre 2,6 milliards d'euros, un chiffre au-dessus des prédictions des analystes. Cet objectif induit une croissance brute de 8 % et une forte croissance organique sous-jacente, précise le groupe.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a pour sa part reculé de 1,8% à 9,3 milliards d'euros, dans le bas de la fourchette annoncée. Engie table également sur un ratio de dette nette financière/Ebitda inférieur ou égal à 2,5 et une notation de catégorie "A".

Engie a assuré ses objectifs 2017