Samedi, 26 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'assemblée de la Ghouta orientale appelle en aide au président Erdogan — Syrie

L'assemblée de la Ghouta orientale appelle en aide au président Erdogan — Syrie

23 Février 2018

Les intérêts des différents Etats impliqués semblent primer sur la volonté de mettre fin à cette guerre.

Avant la Ghouta orientale, plusieurs zones rebelles, comme la vieille ville de Homs en 2012 ou Alep en 2016, ont été écrasées par des bombardements et un siège asphyxiant imposé par le régime pour forcer les insurgés à déposer les armes et les civils à fuir. Il doit se réunir ce vendredi à 11 heures (16 heures GMT) pour se prononcer sur un projet de résolution d'une trêve de 30 jours en Syrie afin de permettre l'acheminement de l'aide humanitaire et l'évacuation des blessés et des malades.

Dans une tribune, The Guardian titre: "La Ghouta orientale est un autre Srebrenica, et nous détournons le regard une fois encore". Pour le ministre des Affaires Etrangères, "le pire est devant nous" et parle "d'une urgence absolue".

Précisant que le siège qui dure depuis plus de 5 ans, avait traumatisé surtout les femmes et enfants, l'assemblée a souligné que les avions de combat du régime et de la Russie attaquaient avec diverses armes les importants centres et hôpitaux.

Au moins 310 personnes ont été tuées et plus de 1.550 blessées en trois jours par des bombardements des forces gouvernementales syriennes sur la région rebelle assiégée de la Ghouta orientale, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme OSDH.

Ligue Europa (16eme de finale) : Les compos probables de Lokomotiv Moscou - Nice
Malgré une belle première période avec notamment un très bon Mario Balotelli qui a trouvé par deux fois la barre transversale. Tout proche d'inscrire un but , mais sa frappe enroulée du pied droit est venue heurter le poteau de Walter Benitez (67ème).

Les hôpitaux et les médecins sont débordés par les enfants qui recherchent leurs parents, mais aussi par des parents en quête de leurs enfants. L'hôpital a été visé par des frappes russes.

L'intensification des raids a aggravé les conditions de vie, déjà fort rudes, des 400 000 habitants de la Ghouta orientale.

"Il y une vraie crainte que le régime entre (dans la Ghouta), d'autant que nous n'avons aucune porte de sortie (.) Désormais, il nous reste plus que ces caves" pour nous abriter, affirme Abou Mohamad Al-Afa, un habitant de la localité de Douma, dans la Ghouta orientale. Selon le quotidien syrien Al-Watan, l'offensive terrestre " d'envergure peut commencer à tout moment ".

Depuis le début du conflit syrien en 2011, le nombre de morts est estimé à 340.000 personnes. Un enfant a notamment été tué jeudi par l'un de ces tirs, selon l'agence officielle Sana. En s'en prenant à la Ghouta orientale, le gouvernement veut mettre fin aux tirs de roquettes et de mortiers des rebelles sur Damas.

"Après 7 années de violence et de crimes sans interruption, le régime syrien, les forces russes et leurs alliés sont en train de commettre un nouveau crime de masse en toute impunité". Grâce à l'intervention militaire en 2015 de la Russie, le régime Assad, qui était en mauvaise posture, a réussi à reprendre le contrôle de plus de la moitié du pays, multipliant les victoires face aux rebelles et jihadistes. "Comme vous le savez, ni la Russie, ni la Syrie, ni l'Iran n'appartiennent à la catégorie de tels États car ce sont eux qui mènent une lutte implacable contre les terroristes sur le terrain en Syrie", a déclaré ce mercredi Dmitri Peskov en guise de réponse à la prétendue responsabilité de Moscou et de Téhéran dans la situation de cette banlieue de Damas.

L'assemblée de la Ghouta orientale appelle en aide au président Erdogan — Syrie