Mercredi, 22 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » 12% des femmes ont déjà subi un viol — Sondage

12% des femmes ont déjà subi un viol — Sondage

23 Février 2018

Autre fait glaçant révélé par l'étude.

C'est l'une des enquêtes* les plus complètes sur les violences sexuelles parue depuis l'affaire Weinstein et le mouvement de libération de la parole des femmes qui a suivi.

Une enquête publiée par la Fondation Jean-Jaurès et l'Ifop(1) vendredi dresse l'état des lieux des violences sexuelles faites aux femmes en France, quelques mois après les nombreux cas de viols dévoilés suite à l'affaire Weinstein et aux campagnes "Balance ton porc " et "Me too " lancées sur les réseaux sociaux.

43% des femmes sondées déclarent avoir subi des attouchements sexuels ou des caresses, 12% affirment avoir été victimes de viol...

Selon l'étude, le nombre de victimes de viol est plus important que depuis les années d'après-guerre. Pourquoi autant de viols et pourquoi si peu de procédures judiciaires? Franceinfo vous détaille les principaux enseignements à tirer de cette étude.

Paul Manafort, proche de Trump de nouveau visé par la justice — USA
Manafort et à son associé de longue date, Rick Gates , dans les accusations portées l'an dernier à Washington. Selon l'acte d'accusation, plus de 75 millions de dollars ont ainsi transité par des comptes offshore.

"12% avec les marges d'erreur, c'est un peu plus élevé que dans d'autres enquêtes statistiques, mais ça reste dans des ordres de grandeur qui ne me surprennent pas", indique la sociologue Alice Debauche, chercheuse associée à l'unité démographie, genre et sociétés de l'Institut national d'études démographiques (Ined). "Sur le temps long, on observe que les femmes les plus jeunes, les générations les plus jeunes déclarent plus que les autres les violences sexuelles. Elles en parlent plus".

"Le seuil de tolérance à la violence descend, appuie encore la sociologue". Dans la plupart des situations, il s'agit du conjoint (de 25% à 37%) ou d'un membre de l'entourage (de 12% à 24%). Dans 36% à 48% des cas, le viol a d'ailleurs lieu au domicile de la victime. Elle est donc loin la "représentation classique du violeur inconnu dans un parking la nuit", assure Alice Debauche auprès du site d'information.

Sans surprise, le dépôt de plainte après un viol reste très minoritaire. Selon l'enquête, dans 78 à 88%, le violeur est connu de la victime.

Ce qui explique peut-être pourquoi encore trop peu de femmes osent déposer plainte, sans compter le manque de formation des médecins, peu préparés à entendre les paroles des victimes. Elles sont aussi entre 32% et 44% à avoir envisagé de se suicider. Certaines ont fait une tentative de suicide (16 à 27%).

12% des femmes ont déjà subi un viol — Sondage