Lundi, 17 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Un surveillant blessé à l'arme blanche — Fleury-Mérogis

Un surveillant blessé à l'arme blanche — Fleury-Mérogis

22 Février 2018

À la suite de l'agression de deux surveillants par deux détenus, l'un mardi et l'autre mercredi, les syndicats de Fleury-Mérogis ont décidé de bloquer la maison d'arrêt à partir de 6 heures ce jeudi matin.

La veille, lors d'un déplacement vers le parloir, un détenu a "sauté à la gorge (d'un gardien) et a commencé à l'étrangler avec les deux mains", a indiqué une source pénitentiaire.

L'agresseur, qui fait l'objet de mesures de surveillances particulières, a sollicité les surveillants de prison en milieu d'après-midi hier, mercredi 21 février, avant de se jeter sur l'un d'eux pour le frapper au visage. L'accès à la prison n'était pas bloqué et les surveillants qui souhaitaient prendre leur service pouvaient entrer dans le bâtiment.

Ces joueurs d’origine africaine évoluant pour des nations européennes
C’est également le cas de l’attaquant de Liverpool Christian Benteke. C’est ce que vous découvrirez dans cet article.

Les gardiens ont empilé pneus et palettes devant l'entrée de la maison d'arrêt, avant d'enflammer une de ces barricades peu après 07H00.

L'appel au blocage, lancé en soutien à leur collègue agressé, est ponctuel cette fois et ne devrait pas être renouvelé. Il s'agit d' "un coup de colère", "on ne pouvait pas laisser passer", a expliqué Thibault Capelle représentant FO. Cette mobilisation, la plus importante en un quart de siècle, avait été lancée après l'agression d'un surveillant à Vendin-le-Viel (Pas-de-Calais), et avait pris fin avec la signature d'un accord entre le syndicat majoritaire Ufap-Unsa et la chancellerie.

Un mouvement massif de surveillants a entraîné un blocage de dizaines de prisons en France pendant une dizaine de jours au mois de janvier pour dénoncer leurs conditions de travail.

Un surveillant blessé à l'arme blanche — Fleury-Mérogis