Lundi, 18 Juin 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le Grand Paris Express, un métro pour la banlieue

Le Grand Paris Express, un métro pour la banlieue

22 Février 2018

- Le tronçon commun des lignes 16 et 17 entre Saint-Denis Pleyel et le Blanc Mesnil sera mis en service en 2024.

Evoquée dès les années 1970, une liaison de rocade en proche banlieue est longtemps restée à l'état de pointillés sur les schémas directeurs successifs de la région capitale, prenant en 1994 le nom d'Orbitale.

La ministre a également annoncé que le super-métro devrait bien arriver dans les quartiers sensibles de Clichy-Montfermeil (Seine-Saint-Denis) en 2024, comme le président Macron l'avait encore promis à l'automne. Le reste de la ligne jusqu'à Noisy-Champ sera inauguré d'ici à 2030. Le Premier ministre a annoncé que le tronçon Orly - CEA St Aubin est prévu pour 2027 et celui reliant le CEA St aubin à Versailles est retardé à 2030. Enfin, pour la ligne 18, jusqu'à Sarclay, l'ouverture est attendue au plus tard en 2027.

L'Hermione a largué les amarres pour la Méditerranée — La Rochelle
La Rochelle: L'Hermione a largué les amarres pour la Méditerranée Des images de Didier Gomez et Joël Bouchon. Ci-dessus: Temps Fête, la traversée de Brest à Douarnenez.

Mme Borne a indiqué que le Grand Paris Express pourrait également aller à cette échéance jusqu'à l'aéroport du Bourget - où doit s'installer le village des médias des JO - si cela est "techniquement possible". Le Premier ministre a toutefois assuré que toutes les lignes seraient mises en service comme prévu en 2030 car il souhaite "rendre totalement irréversible" ce projet, qu'il qualifie de chantier du siècle. Des études seront conduites pour améliorer les liaisons bus d'ici 2024 entre Garges-les-Gonesse et Goussainville, entre la gare du Parc des Expositions et Roissy ainsi qu'entre Aulnay-sous-Bois et Tramblay-en-France. Le prolongement de la ligne jusqu'à Versailles est maintenu en 2030. Les travaux devraient commencer dès 2020.

"La première priorité concerne la mise en service des lignes qui bénéficient au plus grand nombre de Franciliens", a précisé Elisabeth Borne depuis Matignon. Le Premier ministre a également demandé à la SGP de préparer "un plan d'optimisation permettant de comprimer le coût globlal du projet".

Le Grand Paris Express, un métro pour la banlieue