Lundi, 17 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » "Franglais": le gouvernement du Québec insulté

"Franglais": le gouvernement du Québec insulté

22 Février 2018

"Je trouve ça déplorable et ridicule", a tonné le premier ministre Philippe Couillard, espérant que Hockey Canada rectifiera le tir. Malheureusement, ça démontre qu'on a encore du chemin à faire.

Hockey Canada a émis un communiqué de presse afin de clarifier quelque peu sa position concernant la prononciation des noms de ses joueurs aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

" C'est surréaliste qu'en 2018 une organisation canadienne fasse ce genre de directive là".

Lors de la deuxième joute, Hockey Canada a demandé au Québécois Sébastien Goulet, commentateur à TVA Sports et annonceur maison des rencontres dans l'amphithéâtre de Gangneung, d'angliciser le nom de famille de Marc-André Gragnani, Derek Roy et Rene Bourque. "C'est un manque de respect pour les commentateurs et pour les joueurs francophones", a dénoncé Marie Montpetit, ministre responsable de la Protection et Promotion de la langue française.

Il réclame plus de respect de la part de Hockey Canada, souhaitant que cette situation soit "corrigée très rapidement".

L'Eurogroupe soutient Luis de Guindos à la vice-présidence de la BCE
L'Irlande a retiré la candidature de Philip Lane, gouverneur de la Banque d'Irlande, à la vice-présidence de la BCE . Il devrait donc être recommandé par les ministres des finances de la zone euro qui se réunissent aujourd'hui.

M. Bérubé a regretté le traitement réservé aux joueurs francophones.

"L'équipe canadienne devrait réaliser qu'elle a des athlètes québécois, des athlètes francophones, des gens fiers de leurs racines et fiers de leur appartenance, et ils doivent être respectés. C'est pas la première fois dans le cadre des Jeux olympiques que l'on doit faire ce type de rappel", a-t-il ajouté.

Par le biais d'une chronique diffusée lundi dans "Le Journal de Montréal", le journaliste Mathieu Boulay avait critiqué la fédération nationale, précisant qu'un de ses dirigeants, Bayne Pettinger, avait demandé à la Fédération internationale de hockey sur glace que les noms des hockeyeurs canadiens soient prononcés à l'anglaise, et ce, même si certains d'entre eux ont une consonance francophone.

Le co-porte-parole de Québec Solidaire Gabriel Nadeau-Dubois parle également d'un manque de respect.

Hockey Canada a réagi mardi matin en soulignant que lors des événements internationaux, elle "fournit un guide de prononciation établi en fonction de la manière dont les joueurs prononcent leur nom " et qu'"il arrive à l'occasion que les prononciations soient revues à la demande des personnes visées ou au besoin ".