Lundi, 24 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Déploiement de police à Forest: un quartier bouclé… pour une fausse alerte

Déploiement de police à Forest: un quartier bouclé… pour une fausse alerte

22 Février 2018

Le quartier de la gare de l'Est, l'avenue Vanpé, la place Saint-Denis et la rue du Curé ont été interdites à la circulation. Mais le dispositif a finalement été levé car les enquêteurs n'ont rien trouvé de suspect, annonce le parquet de Bruxelles. Les faits se seraient déroulés à une adresse située dans les environs de la place Saint-Denis à Forest.

Un homme d'origine polonaise en état de choc s'est présenté à 12h14 dans un magasin de Saint-Gilles et a déclaré qu'un meurtre s'était produit en matinée à Forest, a précisé la porte-parole de la police de Bruxelles-Midi. Lors de leur enquête, les policiers ont ensuite "pu comprendre d'autres témoignages, que des hommes éventuellement armés, auraient pu se retrancher dans une des habitations".

Des fuites autour des XZ2 et XZ2 Compact — Sony Xperia
Cependant, Sony n'a révélé aucun des noms de smartphones que la société dévoilera lors de son évènement au MWC . Le lecteur d'empreintes se retrouverait au dos de l'appareil et la prise jack aurait été mise au placard.

La police locale de Bruxelles Midi n'a pas pris de risque et a donc mis un périmètre de sécurité en place. Le renfort de la police fédérale a également été demandé. Ces recherches ont nécessité un temps certain, explique le parquet. "Une ou plusieurs personnes armées pourraient se trouver dans la maison", a déclaré à Sputnik un responsable de la commune. Après une intervention policière dans un immeuble, il s'avère que l'origine de l'alerte soit liée à un différend d'ordre privé selon le bourgmestre. "Cela n'a absolument rien à voir avec le terrorisme", a-t-il ajouté devant la presse belge. J'étais derrière un bus quant tout à coup, les forces de police sont arrivées arme à la main. "Je suis revenu chez moi, à l'avenue Zaman ".

Déploiement de police à Forest: un quartier bouclé… pour une fausse alerte