Lundi, 23 Novembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Pays pauvres : toujours une forte mortalité néonatale

Pays pauvres : toujours une forte mortalité néonatale

20 Février 2018

Pour sensibiliser le monde à cette cause, l'Unicef lance une vaste campagne baptisée "Pour chaque enfant, une chance de vivre". "Le taux moyen de mortalité néonatale dans les pays à faible revenu est de 27 décès pour 1 000 naissances", indique le rapport.

" Sachant que la majorité de ces décès peut être évitée, nous manquons à l'évidence à nos devoirs envers les bébés les plus pauvres", atteste Henrietta H. Fore, directrice générale de l'Unicef.

"Bien que la RDC ait fait des progrès considérables en termes de réduction du taux de mortalité infanto-juvénile, qui est passé de 148 pour mille naissances vivantes en 2007 à 104 en 2017, le nombre de décès des nouveau-nés reste élevé". Sur les dix pays les plus à risque, huit se trouvent en Afrique subsaharienne.

Si chaque pays parvenait à ramener son taux de mortalité néonatale au niveau de celui du Luxembourg par exemple, "16 millions de vies pourraient être sauvées", prévient l'Unicef, qui ouvre aux signatures une pétition internationale: celle-ci réclame des soins de santé abordables et de qualité pour les mères et les bébés.

Etats-Unis Non, Sylvester Stallone n'est ni malade ni mort!
Selon les rumeurs, il serait mort récemment des suites d'un combat contre le cancer de la prostate. Déjà en 2016, l'acteur américain avait fait l'objet d'une fake news similaire sur sa mort.

Plus de 80 % des décès de nouveau-nés sont attribuables à la prématurité, à des complications à la naissance ou à des infections comme la pneumonie et la septicémie, estime le rapport. Ces décès peuvent être évités grâce à l'accès à des sages-femmes qualifiées et au recours à des solutions éprouvées comme l'utilisation d'eau salubre, de désinfectants, l'allaitement dans l'heure suivant la naissance, le contact peau à peau et une bonne alimentation. "La situation est aggravée entre autres par les conflits et les crises qui empêchent les femmes enceintes de recevoir des soins de santé appropriés pendant l'accouchement", dit le communiqué presse de l'Unicef. Ainsi, si l'on dénombre 218 médecins, infirmières et sages-femmes pour 10 000 personnes en Norvège, ce ratio tombe à 1 pour 10 000 en Somalie.

L'UNICEF précise que pour chaque 1000 enfants qui naissent au Pakistan, 46 meurent à la naissance.

2,6 millions de nourrissons meurent chaque année dans le monde et les risques de mort prématurée sont toujours aussi alarmants dans les pays pauvres. En savoir plus sur la campagne Pour chaque enfant, une chance de vivre.

Pays pauvres : toujours une forte mortalité néonatale