Vendredi, 30 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'ONU réclame l'arrêt immédiat des bombardements sur une enclave rebelle — Syrie

L'ONU réclame l'arrêt immédiat des bombardements sur une enclave rebelle — Syrie

20 Février 2018

Le bilan ne cesse de s'alourdir, les hôpitaux peinant à faire face à l'afflux de blessés. C'est en substance le message de l'ONU ce mardi: les bombardements de civils "doivent cesser maintenant", a déclaré le coordinateur pour l'aide humanitaire en Syrie, Panos Moumtzis.

"Les renforts ont été achevés, l'offensive attend le signal de départ", a dit le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Dimanche, des centaines de tirs de roquettes et d'artillerie du régime avaient déjà coûté la vie à au moins dix-sept civils dans la Ghouta orientale, selon l'Observatoire. Lundi, les frappes aériennes ont visé plusieurs localités. "De nombreux habitants n'ont pas d'autre choix que de se terrer dans les caves et les abris souterrains avec leurs enfants". Le régime de Bachar El-Assad cherche actuellement à "exercer des pressions militaires" sur cette zone pour se débarrasser de ces combattants. "Nous n'avons plus que la miséricorde de Dieu et nos sous-sols où nous nous cachons, nous n'avons aucune alternative". En cinq jours de raids intensifs, plus de 250 civils ont été tués et 775 blessés dans la Ghouta orientale, tandis que près de 20 civils, dont trois enfants, ont péri à Damas.

Le soutien discret de Kate Middleton aux victimes de harcèlement
La duchesse de Cambridge portait une robe longue vert bouteille, assortie à des bijoux en émeraude et diamant. Suivant le mot d'ordre des organisateurs, les invités portaient du noir en guise de soutien à Time's Up! .

Des pourparlers sont en cours pour évacuer ces jihadistes, selon l'OSDH et le quotidien syrien Al-Watan.

Dans son communiqué, la coalition de l'opposition a accusé la Russie, alliée du régime, de chercher "à enterrer le processus politique" en vue d'une solution au conflit qui a fait depuis le 15 mars 2011 plus de 340 000 morts. En effet, dimanche, six roquettes dirigées vers Damas ont fait un mort selon les médias locaux. Un peu avant, le 5 février, 20 civils mourraient sous les bombardements rebelles sur Damas.

A Afrine, dans le nord-ouest, la Turquie mène depuis le 20 janvier une offensive contre une milice kurde syrienne, les Unités de protection du peuple (YPG), qu'elle considère comme "terroriste".

L'ONU réclame l'arrêt immédiat des bombardements sur une enclave rebelle — Syrie